BFM Business

Le coronavirus signe le grand retour de l'hygiaphone 

Le système en protection, inventé en 1945 suite à une importante épidémie de grippe à la SNCF, est de nouveau plébiscité face au coronavirus. La demande est en hausse de 40% depuis le début du mois de mars.

C'est une vénérable marque de 75 ans qui revient sur le devant de la scène en raison de l'épidémie de coronavirus. Hygiaphone, inventé par Fichet, a vu ses commandes grimper en flèche : +40% depuis le début du mois de mars.

Administrations, postes, hôpitaux, banques, musées ou transport public… Pendant des décennies cette vitre de protection a équipé tous les guichets français. Inventé en 1945, Hygiaphone (qui est donc une marque déposée) était déjà le résultat d'une épidémie: une grippe tenace qui a fait exploser le taux d'absentéisme des vendeurs de tickets de la SNCF. Son point fort: laisser passer le son tout en stoppant les microbes. Les hygiaphones sont ainsi devenus la norme pour plusieurs générations de Français.

Au début des années 2000, les parois vitrées ont finalement disparu du paysage, les entreprises cherchant au contraire à ouvrir leurs espaces d’accueil pour améliorer le contact avec le public.

Des solutions plus pérennes

Mais la crise du coronavirus rebat les toutes cartes. "Après la mise en place rapide de systèmes de protection provisoires, nos clients réfléchissent à des solutions plus pérennes pour apporter une protection sanitaire" souligne un porte-parole de Fichet.

Car depuis 75 ans, l'entreprise a largement amélioré et diversifié ses produits même si la base (à savoir la séparation) est évidemment la même. Fichet propose d'ailleurs des écrans mobiles de protection comme une solution facile et rapide à mettre en place. Il faudra donc s'y habituer: l'hygiaphone est de retour.

Jean-Baptiste Huet avec Thomas Leroy