BFM Eco

Lave-linges, TV... les ventes de high-tech et d'électro-ménager explosent avec le déconfinement

-

- - AFP

Les ventes de télés, de téléphone et d’électroménager ont explosé la semaine du déconfinement en France, générant pour les commerçants une hausse de chiffre d’affaires de plus de 50%, selon GfK.

Des ventes phénoménales. Au sortir du confinement, les Français se sont rués sur les équipements électroniques. Comme le laissaient présager les files d’attentes monumentales devant les Fnac-Darty et autres Boulanger au lendemain du 11 mai, les achats de télés, ordinateurs, mais aussi lave-linges et petit électroménager ont explosé dans des proportions inédites. C’est ce que montrent les données compilées par Gfk pour la semaine du 11 au 17 mai.

Sur cette semaine de déconfinement, les ventes d’équipements de la maison, qui avaient baissé jusqu’à -25% sur un an pendant le confinement, ont augmenté de 36% par rapport à la même semaine de 2019. Et les Français ont acheté des produits plus chers que de coutume, puisqu’en chiffre d’affaires pour les commerçants qui vendaient ces équipements, la hausse atteint 51% sur un an.

Du matériel pour travailler chez soi

Dans le détail, les Français qui se sont massivement mis au télétravail ont beaucoup acheté de quoi travailler plus confortablement chez eux. Ainsi les ventes de PC et ordinateurs portables ont crû de 89% sur cette 20e semaine de l’année, par rapport à la même en 2019. C’est la catégorie qui a connu la plus forte hausse de ses ventes, avec les fournitures de bureau en général, qui ont elles augmenté de 85%.

Gfk
Gfk © Gfk

Deuxième catégorie de produit dont les ventes décollent: les télécoms, avec +56%, le petit électroménager, en hausse de 44% la semaine du déconfinement, suivi de l’électronique grand public (+35%) et du gros électroménager (+32%). Gfk note d’ailleurs un attrait particulier, au sein de ces catégories, pour les télévisions, les smartphone, les aspirateurs et les lave-linge.

Mais les magasins n’ont pas forcément constaté des hausses de trafic équivalentes dans leurs allées puisque les Français ont continué de beaucoup acheter en ligne. GfK a ainsi enregistré des ventes en ligne en hausse de 85% par rapport à la même semaine de 2019, et de 38% en boutiques physiques.

Nina Godart