BFM Business

La réouverture d'un McDonald's en Seine-et-Marne provoque un bouchon de plusieurs kilomètres

La réouverture du McDonald's de Moissy, en Seine-et-Marne, a provoqué un énorme embouteillage près de la francilienne. Certains ont ainsi fait la queue pendant trois heures pour pouvoir atteindre la borne du Drive afin de commander un repas.

Trois heures de bouchons en plein confinement. Lundi 20 avril, ils étaient nombreux à prendre leur voiture pour se rendre à Moissy-Cramayel, en Seine-et-Marne, pour la réouverture du Drive McDo de Lieusaint-Moissy, situé dans une zone industrielle entre Paris et Marne-la-Vallée.

La nouvelle de la réouverture s'est propagée comme une traînée de poudre. Et jusqu'à 21h30, des dizaines de voitures faisaient la queue pour passer commande comme on peut le voir sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux.

Ce McDo n'a pas été le seul ou rouvrir ce lundi. Le 2 avril, la chaîne de restauration rapide annonçait la réouverture d'une trentaine de ses restaurants en drive et livraison à domicile en France.

À Paris et dans sa banlieue, une dizaine ont donc redémarré, dont celui près de Marne-la-Vallée qui semble être le seul à avoir attiré autant de monde. Nous avons tenté de joindre son gérant par téléphone pour savoir comment est gérée cette affluence, mais la ligne semble saturée d'appels.

Des mesures sanitaires pour le personnel

Pour ces réouvertures, McDonald’s a renforcé "significativement les mesures sanitaires pour (son) personnel et (ses) clients" sur le canal du drive et de la livraison à domicile", a déclaré l'enseigne.

Les salariés doivent porter un masque et un marquage au sol a été apposé pour respecter la distanciation sociale. Un renforcement de la fréquence de nettoyage des mains et des ustensiles ou encore l’interdiction du paiement en espèce.

Si en France, le cas de Moissy semble unique, d'autres phénomènes de ce type a également eu lieu pour la réouverture de McDonald's en Belgique et à Foetz, au Luxembourg, qui ont également provoqué des embouteillages monstres comme l'ont montré de nombreuses vidéos postées sur les réseaux sociaux.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco