BFM Business

La justice américaine ferme le "e-Bay de la drogue"

Silk Road constituait un business extrêmement rentable.

Silk Road constituait un business extrêmement rentable. - -

Le propriétaire de Silk Road, une plateforme de vente de drogue sur internet, a été arrêté mercredi 2 octobre. Le site officiait depuis maintenant deux ans, ce qui lui aurait permis d'effectuer 1,2 milliard de dollars de ventes.

La plus grande plateforme de vente de drogue sur internet a été fermée, ont annoncé les autorités américaines mercredi 2 octobre. La justice a en effet arrêté le propriétaire du site Silk Road, souvent surnommé le "ebay de la drogue". Un gigantesque marché noir qui officiait depuis deux ans.

Acheter de l'héroïne, de la cocaïne ou du LSD comme on achèterait le dernier Harry Potter sur Amazon. Voilà en gros le principe de Silk Road, la "route de la soie".

De la drogue, mais aussi des outils destinés aux pirates informatiques, notamment des logiciels qui servent à déverrouiller les ordinateurs. Le succès du site venait de sa discrétion.

1,2 milliard de dollars de ventes

Non référencé dans les moteurs de recherche, il était accessible seulement en utilisant un outil spécial baptisé TOR, une sorte d'internet dans l'internet, qui rend impossible la localisation des acheteurs et des vendeurs.

Impossible aussi de surveiller les échanges d'argent, puisqu'ils se faisaient en Bitcoin, une monnaie virtuelle quasi intraçable. Au fil des années, Silk Road est devenu un business extrêmement rentable, surtout pour son créateur de 29 ans.

Comme Ebay, le site prenait une commission sur chaque vente, entre 8 et 15% par transaction. On estime que depuis sa création il y a moins de trois ans, il a généré 1,2 milliard de dollars de ventes.

Anthony Morel