BFM Business

La cigarette électronique, un business qui explose malgré les risques

Les cigarettes électroniques sont vendues 6 à 10 fois plus chères que leur coût de fabrication.

Les cigarettes électroniques sont vendues 6 à 10 fois plus chères que leur coût de fabrication. - -

Des associations de consommateurs s'inquiètent des effets nocifs de la cigarette électronique. Mais les ventes grimpent, avec 40 millions d'euros de chiffre d'affaires en France l'an dernier.

De nouveaux doutes pèsent sur la cigarette électronique. Cette fois, c’est la revue 60 millions de consommateurs qui pointe du doigt la e-cigarette. L’association de consommateurs assure que ces cigarettes ne sont pas aussi inoffensives que le disent leurs fabricants et peuvent émettre des composés potentiellement cancérogènes.

Malgré ces accusations, la cigarette électronique reste aujourd’hui un business en pleine explosion.

40 millions d'euros de chiffre d'affaires

Il y a de plus en plus de vapoteurs, ces fumeurs de cigarettes électroniques. On compte environ un million d'adeptes en France, ce qui représente un chiffre d’affaires de 40 millions d'euros l’an dernier en France. D’ici à la fin de l’année, il pourrait atteindre 100 millions d'euros, soit l'équivalent du marché des produits permettant d'arrêter le tabac.

Par rapport aux 18 milliards d’euros du marché du tabac, cela représente encore une goutte d’eau. Mais le marché de la cigarette électronique progresse. En France, il est en majorité détenu par des revendeurs indépendants, et l’essentiel du chiffre d'affaires se fait en boutique.

Revendues 10 fois plus chères

Parmi les leaders, des sociétés comme Clopinette ou So-Cig, qui pointent en tête d’un business très rentable. Les cigarettes électroniques sont, en effet, souvent fabriquées à bas coût en Chine et revendue 6 à 10 fois plus chères. En boutique, le prix des kits varie entre 40 et 250 euros.

Pour les grands groupes de cigarettes, la menace est telle qu'ils commencent à organiser la riposte. Marlboro, par exemple, devrait sortir son propre modèle de cigarette électronique dans les prochains mois.

Yacine Mili