BFM Business

Le business de la cigarette électronique s'enflamme

Raisons de santé ou d'économies, les fumeurs délaissent la cigarette traditionnelle pour les modèles électroniques.

Raisons de santé ou d'économies, les fumeurs délaissent la cigarette traditionnelle pour les modèles électroniques. - -

Les hausses du prix du tabac se succèdent et de plus en plus de fumeurs se tournent vers la cigarette électronique. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a demandé une évaluation de ses effets sur la santé.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a demandé, mardi 5 mars, l'ouverture d'une enquête sur les effets de la cigarette électronique. Le business des cigarettes électroniques est en train d'exploser. En France, il y a déjà 500.000 utilisateurs réguliers, et la croissance est exponentielle depuis son arrivée en France en 2007.

Le client type est un jeune parent qui cherche à réduire les risques pour sa santé et celle de sa famille. Mais aussi à faire des économies: "vapoter", c'est le terme avec une cigarette électronique, coûte en moyenne dix fois moins cher que de fumer. La tendance s'est même accélérée ces derniers mois, avec les nouvelles hausses du prix du tabac.

Un chiffre d'affaires de trois millions d'euros

Sur le marché, le leader s'appelle Clopinette: déjà 20 boutiques en France, et un chiffre d'affaires de trois millions d'euros, qui devrait être multiplié par quatre cette année.

Sa croissance sera-t-elle bridée par l'enquête ministérielle? Les dirigeants ne sont pas inquiets. Ils sont sûrs que les conclusions des pneumologues leur donneront des arguments de vente supplémentaires. Leur unique crainte: que le gouvernement ait l'idée d'instaurer une taxe sur les recharges...

Dorothée Balsan