BFM Business

L'UFC-Que Choisir tire la sonnette d'alarme sur les produits pour bébés

Du fait de leur jeune âge les bébés sont davantage exposés aux substances toxiques que les adultes

Du fait de leur jeune âge les bébés sont davantage exposés aux substances toxiques que les adultes - Jonathan Nackstrand - AFP

Dans une enquête publiée ce jeudi 12 février, l'association révèle que douze produits pour bébé contiennent des perturbateurs endocriniens "dangereux", bien qu'ils respectent les normes européennes en matière de toxicité.

"Gare aux perturbateurs endocriniens!" Tel est le titre du communiqué accompagnant les résultats de l'étude de l'UFC-Que Choisir.

L'association de consommateurs s'est intéressée à exactement 68 produits pour bébés, allant des couches aux tétines en passant par les tapis puzzle ou encore les matelas à langer.

Elle a ainsi effectué des tests en laboratoires pour vérifier que ces marchandises ne présentent pas de substances toxiques telles que le bisphénol, des phtalates ou encore des métaux lourds. Résultats: du point de vue "strictement toxicologique ces produits respectent les normes", reconnaît l'UFC-Que Choisir.

Une teneur "alarmante" de perturbateurs endocriniens

Néanmoins l'association a détecté "une forte présence de perturbateurs endocriniens " qui "a de quoi alarmer". Ces "perturbateurs endocriniens " sont des substances qui, rappelle l'UFC-Que Choisir, sont susceptibles de perturber ou d'interférer avec le système hormonal, et d'être ainsi en partie ou directement responsable de l'augmentation de troubles et de pathologies. Et ce, même à de très petites doses. Parmi les pathologies citées: le diabète, des cancers hormonos-dépendants ou encore l'infertilité.

Or, en raison de leur bas âge, les bébés sont plus particulièrement exposés aux perturbateurs endocriniens et plus globalement aux substances toxiques. "Les capacités respectives du foie ou du rein de métaboliser et excréter les toxiques ne sont pas encore complètement fonctionnelles chez le nouveau-né, elles ne le seront que vers l’âge d’un an. Le système pulmonaire, lui, ne sera mature que vers les deux ans, explique ainsi Gérard Lasfargues, directeur général, cité dans un article de la revue Que-Choisir.

12 produits repérés

L'UFC-Que Choisir affirme avoir trouvé dans 12 produits ce type de substance. Sur ces 12 produits, deux ont présenté des teneurs "élevées" qui ont poussé l'association à leur coller la mention "NE PAS ACHETER". Le premier est la tétine 'Hello Kitty' "qui "malgré l’accroche faussement rassurante ‘’0 % BPA’’, contient des doses très significatives de bisphénol A, pourtant interdit depuis plus de deux ans", explique l'UFC-Que Choisir.

Le second est le matelas à langer "Baby Calin" d'Aubert qui "contient un retardateur de flamme chloré à une teneur trente fois supérieure au maximum autorisé prochainement (fin 2015) par la réglementation". Au passage l'association a également collé cette mention à deux tapis Bruin de Toys'R Us qui contiennent des concentrations en formamide supérieures à ce que la réglementation autorise.

Dans ses recommandations, l'UFC-Que Choisir met en cause la réglementation actuelle qui, selon elle, est "inadaptée à l'enjeu sanitaire". Elle demande ainsi aux autorités européennes et françaises d'adapter "une réglementation plus ambitieuse sur les perturbateurs endocriniens, en particulier pour les produits destinés aux enfants".

J.M.