BFM Business
Conso

L'inquiétude autour de possibles coupures d'électricité fait grimper les ventes de bougies

Les ventes de bougies sont en forte hausse depuis le début du mois de décembre en raison des inquiétudes liées aux potentielles coupures de courant.

En cas de coupure de courant, certains passeront… à la bougie. La France pourrait connaître des coupures d'électricité au cours de l'hiver, notamment si la saison est particulièrement froide. Pour ne pas rester sans lumière, bien que ces coupures de courant ne devraient pas durer plus de deux heures, des Français préfèrent prendre les devants et empilent des bougies dans leurs placards.

"On a noté un développement des ventes sur les produits basiques en grande distribution", explique sur BFMTV Francis Clément-Devineau, PDG du groupe Devineau, premier producteur français de bougies. Après avoir déjà grimpé en septembre, les ventes de bougies sont reparties à la hausse. "On est sur une progression de chiffre d'affaires de 26%" depuis le début du mois de décembre, avance-t-il.

C'est un "effet moutarde", souligne Francis Clément-Devineau, qui pousse les consommateurs à stocker, "par prudence", des bougies chez eux.

Pas de pénurie

Selon le dirigeant du groupe Devineau, également président du Syndicat général des fabricants de bougies et ciriers de France, ce sont surtout les boîtes de bougies blanches classiques qui sont achetées. Ce sont des bougies qui vont "durer six heures en combustion", précise-t-il. "Ça permet d'éclairer, ça permet de se chauffer aussi, et puis ça crée une belle ambiance cocooning".

Les tensions sur le réseau électrique représentent-elles une aubaine pour les fabricants de bougies ? "On profite effectivement de l'inquiétude des consommateurs par rapport aux informations qui ont été communiquées", note Francis Clément-Devineau. La production de bougies peut néanmoins tenir le rythme, assure-t-il, écartant un éventuel risque de pénurie.

"Il n'y a pas de risque de pénurie, sauf si on nous coupe le courant dans l'usine, parce qu'on a besoin d'électricité pour fabriquer des bougies", affirme-t-il avec sourire.

Règles de sécurité

Francis Clément-Devineau appelle néanmoins à respecter certaines règles de sécurité. "On voit aujourd'hui sur internet des montages un peu bizarres pour développer le pouvoir calorifique de la bougie" et réchauffer son intérieur, mais ces solutions sont dangereuses. "Il faut toujours espacer les bougies de dix centimètres l'une de l'autre", rappelle-t-il.

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV