BFM Business

L'eau bleue régénérante primée au salon de l'industrie alimentaire

Springwave innove en mettant au point la première boisson à base de spiruline, des micros-algues.

Springwave innove en mettant au point la première boisson à base de spiruline, des micros-algues. - Springwave

Le Sial, le grand rendez-vous de l’industrie alimentaire se tient cette semaine à Villepinte. En pleine guerre des prix, les acteurs du secteur ont compris que l’innovation est la clé pour se démarquer. Parmi les 1.700 nouveautés présentées, une boisson bleu ciel à base de micro-algues mise au point par la jeune start up Springwave.

Nous faire boire une eau minérale d'un bleu profond, contenant des micro-algues, c’est le pari fait par Springwave.

La jeune entreprise vient de recevoir le Grand prix du Sial dans la catégorie boissons non alcoolisées pour sa boisson à base de spiruline. Il faudra attendre le printemps prochain pour la trouver en rayon mais Gaëtan Gohin, co-fondateur en a présenté les grandes lignes sur BFM Business ce jeudi 22 octobre. 

Une eau bleue riche en protéines

Son premier défi a été d’extraire le produit de base pour la transformer en eau minérale: "On a développé une technologie d’extraction avec un laboratoire public de recherche à Paris pour nous affranchir des contraintes des micro-algues (odeur, texture, goût)", explique-t-il. 

L'extrait obtenu peut surprendre visuellement puisqu'il est d'une couleur bleue très soutenue. Le deuxième challenge est donc de rendre la boisson agréable à l'oeil et au goût. "C’est une eau purifiée à laquelle sont ajoutés des arômes naturels, pour une saveur assez proche des boissons aromatiques", raconte le jeune entrepreneur de 25 ans. 

Des bienfaits méconnus

Cette nouvelle boisson offre plusieurs bienfaits pour l'organisme: la spiruline naturellement présente dans la mer ou en eau douce, est chargée en iode, avec des qualités nutritives, anti-oxydantes et revitalisantes. Elle a aussi l'avantage d'être très riche en protéines, puisque trois cuillères de spiruline équivaudrait à 500 grammes de viande rouge. Autre avantage, sa culture consomme très peu d'eau, en moyenne 50 fois moins que pour la viande de boeuf et 30 fois moins que pour le soja. 

Mystère jusqu'au printemps prochain 

Comme souvent, l'innovation est née d'une expérience personnelle. Il y a 3 ans, Gaëtan Gohin, encore étudiant, se blesse au dos et cherche un moyen d'accélérer la cicatrisation de sa plaie. Son nutritionniste lui parle des propriétés des micro-algues et il décide de l'introduire dans son alimentation sous forme de compléments alimentaires.

C'est à ce moment que germe l'idée de démocratiser les micro-algues au plus grand nombre. Il s'associe avec deux copains d’enfance, Mathieu Goncalves et Alvyn Severien, pour créer Springwave. 

Aujourd'hui, la visibilité obtenue lors du Salon alimentaire de Paris va leur servir de tremplin. "Le revers de la médaille, c'est aussi le risque de se faire copier", prévient Gaëtan Gohin. C'est pourquoi, le lancement national est fixé au 21 mars prochain. Le temps sans doute de susciter le désir des consommateurs mais aussi de mettre au point de nouveaux produits comestibles à base d'algues. En attendant, le groupe Accor a annoncé qu'il allait distribuer en exclusivité la boisson, dans les Thalassos de Quiberon et Dinard. 

Charlyne Legris