BFM Business

Grande distribution: 10% des achats passent par le drive ou la livraison à domicile

Les drive sont pris d'assaut.

Les drive sont pris d'assaut. - Bertrand Langlois-AFP

Les ventes de la grande distribution sont en hausse de 6,5% au cours de la première semaine d'avril, selon Nielsen. Mais cette hausse profite surtout aux surgelés, tandis que les boissons et les produits d'hygiène sont en recul.

Le confinement a chamboulé les habitude de consommation des Français. Ils sont de plus en plus nombreux à déserter les rayons des grandes surfaces pour se tourner vers des modes d'achats en ligne. Les grands gagnants sont donc le drive et la livraison à domicile. Fin février, ces circuits représentaient 6,1% de parts de marché, selon l'institut Nielsen. Depuis la mi-mars et le début du confinement, leurs parts n'ont cessé de croître pour atteindre sur la première semaine d'avril 10,6%. En valeur, la progression du drive s'établit à 78,3% et celle de la livraison à domicile 77,5%.

-
- © -

En parallèle, les Français se détournent des grandes surfaces, sans doute par crainte du bain de foule et d'une plus grande exposition au virus. Les hypermarchés ayant une surface supérieure à 7500m2 enregistrent un recul de 13,4% de leurs ventes tandis que les enseignes de proximité en zone rurale affichent une hausse de 30,4% et celles en zone urbaine de 17,6%.

Les Français ont aussi acheté davantage, avec une hausse de 6,5% des ventes, mais de manière différente. Les surgelés sont les grands gagnants de la première semaine d'avril: les ventes de produits salés ont augmenté de 32% et ceux de produits sucrés de 17%. Les articles de crèmerie ont aussi la cote (+17%) tout comme l'épicerie salée (+14%) et l'épicerie sucrée (+9%). Les produits d'entretien sont, quant à eux, en augmentation de 3%.

A l'opposé, les Français achètent moins de produits de soins et de beauté (- 13%) et moins de boissons, notamment alcoolisées (-8%).

Coralie Cathelinais