BFM Business

GE ne veut plus vendre son activité électroménager à Electrolux

Electrolux ne pourra pas racheter la division électroménager de GE.

Electrolux ne pourra pas racheter la division électroménager de GE. - Janerik Henriksson - AFP

Electrolux avait soumis une offre de 3,3 milliards de dollars. Mais GE a préféré ne pas donner suite.

Mauvaise surprise pour Electrolux! General Electric a annoncé qu'il préférait mettre fin à l'accord de vente de sa division électroménager au groupe suédois Electrolux qui avait soumis une offre de 3,3 milliards de dollars en septembre 2014. GE prend acte de l'opposition du département américain de la Justice à cette opération.

Le conglomérat américain, qui affirme dans son communiqué avoir "droit à une indemnité de rupture de 175 millions de dollars de la part d'Electrolux", précise qu'il souhaite toujours se séparer de cette branche, même si "elle se porte bien", tandis que le groupe suédois, qui misait sur cette acquisition pour se hisser parmi les leaders mondiaux du secteur, a dit être "déçu" de la décision.

Concurrence limitée

En juillet, le département américain de la Justice avait demandé à la justice fédérale d'empêcher l'opération au motif qu'elle limiterait la concurrence et permettrait des hausses de prix allant jusqu'à 5%. Il a ensuite rejeté en octobre une proposition de cession d'actifs soumise par Electrolux, propriétaire entre autres des marques Frigidaire, Kenmore et Tappan.

En Bourse, Electrolux chutait de 14,44% en début de séance. 

D. L. avec agences