BFM Business

France: légère reprise de la consommation de carburants routiers en mai

4b3/b4ca7060b7b0607d1e3e98c143f00

4b3/b4ca7060b7b0607d1e3e98c143f00 - AFP

L'Union française des industries pétrolières fait état d'un recul de 37% des livraisons de carburant en mai dernier par rapport à la même période de 2019. Mais ces chiffres marquent néanmoins une reprise progressive de la demande par rapport à avril, mois placé sous le signe du confinement.

La consommation de carburants routiers en France a connu "une reprise progressive" en mai par rapport à avril, mais s'affiche toujours en chute de plus d'un tiers en mars par rapport à l'an dernier, selon les professionnels.

Les livraisons sur le marché français ont baissé en mai à 2,658 millions de mètres cubes, soit en recul de 37% par rapport à mai 2019, a précisé vendredi l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

Les livraisons de supercarburants sans plomb sont en baisse de 39,5% et celles des gazoles en baisse de 36,2%, pénalisées par la mise sous cloche de l'activité pendant le confinement puis par la lenteur de la reprise économique ensuite.

Le carburant pour l'aviation plombé

Ces chiffres "correspondent à dix jours de confinement et 21 jours de déconfinement. Ils sont à comparer avec ceux d'avril - mois entier de confinement - qui avait vu la consommation de carburants routiers en France baisser de 63,4%", a observé Olivier Gantois, président de l'Ufip, cité dans un communiqué. "Ces chiffres sont le signe d'une reprise progressive de la demande", s'est-il félicité.

De leur côté, les livraisons de carburants pour l'aviation se sont effondrées de 83,1%, logiquement plombées par la paralysie du transport aérien de voyageurs. Celles de fioul domestique ont en revanche plus que doublé le mois dernier, s'affichant en hausse de presque 130%.

La part du gazole dans la consommation française de carburants routiers reste encore largement prépondérante, à 78,2% en mai, soit en légère hausse de 0,9 point par rapport à mai 2019.

Sur les cinq premiers mois de l'année cumulés, les livraisons de carburants routiers en France ont baissé à 15,14 millions de mètres cubes (- 25,4%) par rapport à la même période de 2019. 

C.C. avec AFP