BFM Eco

Déconfinement: dans ces magasins, le port du masque est obligatoire

-

- - JOHN THYS / AFP

Chez Décathlon, Boulanger ou encore Kiabi, le port du masque sera obligatoire pour entrer dans le magasin. Ces enseignes ont le droit de l’imposer sans être tenues d’en fournir aux visiteurs.

Dans les magasins qui ont rouvert lundi, l'expérience client a bien changé. Sens unique dans les allées, marquage au sol des distances à respecter, essayage interdit ou compliqué, etc. Certaines enseignes vont même plus loin en imposant le port du masque à quiconque voudrait franchir leurs portes. 

C’est notamment le cas du coiffeur Franck Provost, de Decathlon, de C&A. Et aussi de Boulanger, Kiabi, La Halle et le marchand de jouets qui a avalé Toys’r Us, PicWicToys, comme repéré par le spécialiste de la distribution Olivier Dauvers. D’autres, comme Intersport ou Darty, recommandent vivement le masque avec des affichettes dans les allées, mais sans le rendre obligatoire. 

Chez Decathlon, il n’est pas prévu d’en fournir aux clients au départ, mais le groupe s’engage à en proposer rapidement à la vente dans ses rayons “à un prix très bas”, a-t-il indiqué sur Twitter. 

C’est un dilemme pour les magasins qui rouvrent après deux mois quasi sans revenus: d’un côté, imposer le port du masque peut dissuader des clients qui n’en ont pas de venir. Mais d’un autre, des employés et des clients pourraient craindre de se rendre dans les magasins où il n'est pas imposé, puisque les masques anti-projections ne protègent du virus que si tout le monde en porte. 

En tout cas, même si le masque n’est pas obligatoire dans l’espace public, ces enseignes ont tout à fait le droit de refuser leur entrée à ceux qui n’en portent pas, nous a confirmé le cabinet de la secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher. En revanche, à la différence des employeurs qui doivent fournir les masques à leurs employés pour leur en imposer le port, les magasins n’ont aucunement l’obligation d’en mettre à disposition à leurs clients. 

Nina Godart