BFM Business

Comment Lissac fabrique vos lunettes sur mesure

Dans l'atelier de Clamart, des artisans de Lissac fabriquent des lunettes sur mesure à partir de 520 euros.

Dans l'atelier de Clamart, des artisans de Lissac fabriquent des lunettes sur mesure à partir de 520 euros. - Lissac

Des montures de lunettes sur mesure, uniques, vous en rêvez? Le studio Lissac le fait! La marque, propriété d'Optic 2000, propose un service unique en son genre : un designer conçoit vos montures à vos mesures et des artisans les fabriquent. Reportage dans l'atelier de Clamart, près de Paris.

Aux ateliers Lissac de Clamart, une vingtaine d'artisans peaufinent des montures haute couture. Elles sont signées Damien Fourgeau. Ce jeune designer dessine ces petits bijoux en exclusivité pour cette enseigne appartenant à Optic 2000. Il adapte ses créations aux désirs des clients, de leur morphologie, de leurs envie, et l'Atelier travaille ensuite à partir de ses dessins.

Le jour où nous l'avons rencontré, Damien Fourgeau venait chercher le prototype en impression 3D de l'une de ses créations. Une étape décisive dans le processus de fabrication. Alors que l'imprimante est en train de terminer son travail, il vérifie le suivi des commandes avec les artisans chargés de donner corps à ses croquis. Et justement le rêve prend forme : le prototype en trois dimensions est prêt. La technologie 3D est un vrai plus pour Damien Fourgeau. Elle lui permet d'atteindre une très grande précision dans les détails, et donc de monter encore en qualité, mais aussi de gagner du temps.

Une production multipliée par deux

Car le studio Lissac accélère la cadence. Aujourd'hui ce sont environ 500 montures sur mesure qui sortent de ses ateliers chaque année contre 250 auparavant. La 3D permet en fait aux artisans de se concentrer sur leur vraie valeur ajoutée : le collage, le pollissage, le serrage, l'ajout de strass, de barres de métal, la gravure des branches... Tout ce que la machine ne peut pas faire.

Une fois le prototype achevé, c'est à Djamel d'entrer en scène. Ecartement des branches, écart temporal, choix des plaques d'acétate... C'est lui qui vérifie toutes les données, procède aux finitions, et donne à la monture son côté "couture". Djamel passe trois heures sur chaque monture, qui devient donc une pièce unique, totalement fabriquée et assemblée en France. Ce rêve a évidemment un coût: à partir de 520 euros pour une monture, sans les options!

Retrouvez le reoprtage d'Alexandra Paget en images aujourd'hui entre 14h00 et 14h30 dans l'émission Gout de Luxe Paris sur BFMBUSINESS

Alexandra Paget