BFM Business

Cette PME de la Drôme surfe sur la vague des ravioles et pâtes fraîches

Créée en 1962, Saint Jean emploie 350 collaborateurs répartis sur cinq unités de production, implantées dans la Drôme, l'Isère et dans l'Ain.

Créée en 1962, Saint Jean emploie 350 collaborateurs répartis sur cinq unités de production, implantées dans la Drôme, l'Isère et dans l'Ain. - Saint-Jean-Pinterest

La raviole, carré de pâte alimentaire, aura sa cité dans la Drôme, financée par la société Saint Jean. Productrice de cette spécialité dauphinoise et de pâtes fraîches, cette PME de 350 salariés ne connaît pas la crise.

La cité de la raviole, carré de pâte alimentaire fourré au fromage et aux fines herbes, sera bientôt créée à Romans-sur-Isère (Drôme). Celle-ci devrait s'inspirer de la Cité du chocolat, créée dans la ville voisine de Tain-l'Hermitage (Drôme) par l'entreprise Valrhona.

Cette cité comprendra un espace muséographique -historique de la raviole, fabrication-, une nouvelle boutique et un restaurant. Ce projet a été dévoilé par la société Saint Jean, productrice de cette spécialité culinaire dauphinoise. Il s'inscrit dans un plan d'investissements plus large, de 20 à 30 millions d'euros au total, qui seront injectés sur le site de Romans-sur-Isère d'ici 2025 par cette entreprise de 350 salariés, qui connaît une croissance régulière de son activité.

En 2016, le chiffre d'affaires de la société Saint Jean, spécialisée dans la production de ravioles, de pâtes fraiches et de quenelles, s'est élevé à 65 millions d'euros. Il est estimé à 70 millions d'euros pour l'année 2017.

Dès cette année, elle a prévu le recrutement de 25 personnes pour des emploi de production et de préparation de commandes.

Une nouvelle usine de pâte fraîche est prévue

Outre la Cité de la raviole, qui permettra de promouvoir une spécialité gastronomique locale, un nouveau siège social ainsi qu'une nouvelle usine à pâtes fraiches sont programmés, secteur en plein essor et devenu le deuxième moteur de la croissance de l'entreprise.

Sur ce marché, l'entreprise prévoit de passer de 5.000 tonnes de pâtes fraîches fabriquées par an à 5.900 tonnes à la fin de l'année 2017.

Créée en 1962, Saint Jean emploie 350 collaborateurs répartis sur cinq unités de production, implantées dans la Drôme, l'Isère et dans l'Ain.

F.B avec AFP