BFM Business

Cette nouveauté de la Fnac ne va pas plaire à Decathlon

-

- - Pexels

L'enseigne spécialisée dans les produits culturels et la high tech propose désormais des articles de sport sur son site internet. Et avec 80.000 produits, le distributeur se paie le luxe de proposer une sélection bien plus large que le leader du secteur, Decathlon.

Jusqu'où ira la Fnac? Quelques semaines après avoir croqué Darty, l'enseigne de produits culturel s'attaque à un autre géant du commerce en France: Decathlon. La Fnac ne compte pas cette fois faire main basse sur le distributeur mais plutôt sur ses clients. Selon le site LSA, l'enseigne vient en effet de lancer sur son site internet une rubrique consacrée aux articles de sport. Et elle est très fournie puisqu'elle propose pas moins de 80.000 références. A titre de comparaison, seulement 22.500 produits sont vendus sur le site Decathlon.fr.

Et tous les grands sports sont concernés. Du foot au cyclisme en passant par la boxe, le tennis ou encore le ski. Pour le tennis par exemple, la Fnac propose pas moins de 387 raquettes différentes qui vont de 20 à 300 euros. Et les plus grandes marques du secteur sont présentes: Babolat, Prince, Head ou Wilson.

"15% de notre chiffre d'affaires sur de nouveaux produits"

Comment la Fnac fait-elle pour proposer plus d'articles que le numéro 1 du sport en France? Tout simplement parce que ce n'est pas elle qui les vend directement. Ces produits sont vendus sur sa place de marché par des vendeurs tiers. Alors que Decathlon ne vend que des produits dont il dispose dans son stock. La Fnac ouvre son site à des vendeurs indépendants d'articles de sport comme par exemple Sports Dépôt qui dispose d'un petit réseau de magasins mais d'un site assez spartiate. La Fnac donne une visibilité à ces petits vendeurs et empoche au passage une commission comprise entre 8 et 12% du prix du produit.

Avec le sport, la Fnac confirme son ambition de s'ouvrir sur de nouvelles catégories de produits et se rêve en Amazon français. "Nous pensons que la marque Fnac peut être associée à d'autre types de produits liés à l'innovation, confiait ce mardi 2 février au 01Business Forum le patron de la Fnac Alexandre Bompard. Nous avons ainsi introduit 5 nouvelles familles de produits comme les smartphones et les objets connectés qui représentent déjà 15% de notre chiffre d'affaires." Et donc maintenant le sport. Reste à savoir si les clients auront le réflexe d'aller acheter leur raquette de tennis sur le site de la Fnac. Si c'est le cas, il risque d'y avoir du sport avec Decathlon...

Frédéric Bianchi