BFM Business

Casino coupe la musique dans ses magasins

Selon la Sacem, la décision d'arrêter la diffusion de musique dans les commerces est souvent provisoire.

Selon la Sacem, la décision d'arrêter la diffusion de musique dans les commerces est souvent provisoire. - -

L’enseigne de grande distribution a décidé d’arrêter la diffusion de musique dans ses 450 magasins. Casino économiserait ainsi plusieurs centaines de milliers d’euros de droits versés chaque année à la Sacem.

Casino coupe le son dans ses supermarchés. Le distributeur veut faire des économies sur les droits qu'il paie à la Sacem, la société des auteurs compositeurs. Arrêter la radio comme fond sonore est une source d’économies possible pour les enseignes de distribution.

Ce sont plusieurs centaines de milliers d'euros d'économies que va réaliser Casino en stoppant la diffusion de musique dans ses 450 supermarchés. Avec la conjoncture, l'ambiance musicale est devenue, comme d'autres postes, une variable d'ajustement.

300.000 commerces versent des droits à la Sacem

Casino est, pour le moment, le seul distributeur à avoir pris cette décision. Le groupe stéphanois est persuadé que cela n'aura aucun impact sur ses ventes. Les grandes surfaces alimentaires versent à elles seules six millions d'euros de droits à la Sacem, chaque année.

Bars, restaurateurs, coiffeurs, au total 300.000 commerces utilisent la radio comme fond sonore. Ils paient un forfait annuel en fonction du type d'établissement et de la surface. Il y a deux ans, les coiffeurs avaient eux aussi fait la grève de la musique, une journée, pour protester contre la forte hausse de leur redevance.

Mais l'arrêt de la musique est une décision rare et souvent provisoire, explique la Sacem. Car selon la société des auteurs, il est difficile pour les enseignes de s'en passer car elle favorise l'acte d'achat des consommateurs.

Hélène Cornet