BFM Business

Carrefour quitte la Chine

-

- - -

Le groupe devient minoritaire dans « Carrefour Chine » et récupère 620m€

La fin de l’aventure chinoise pour le groupe Carrefour qui annonce la signature d’un accord de cession portant sur 80% de Carrefour Chine au groupe chinois Suning.com.

Cette opération en numéraire valorise Carrefour Chine sur la base d’une valeur d’entreprise de 1,4 milliard d’euros. Présent en Chine depuis 1995, Carrefour Chine opère un réseau de 210 hypermarchés et 24 magasins de proximité et a généré en 2018 un chiffre d’affaires de 3,6 milliards d’euros. Carrefour est confronté depuis plusieurs années à une baisse continue de ses ventes en Chine malgré les efforts déployés pour s'adapter à l'essor rapide du commerce en ligne dans le pays, via notamment la conclusion d'un partenariat avec le groupe Tencent.

Carrefour est notamment victime de l'explosion ces dernières années de la vente en ligne en Chine, qui permet de se faire livrer très rapidement à son domicile des milliers de références sans quitter son salon. Via des applications pour smartphones, les Chinois peuvent ainsi commander, en quelques clics, shampooings, légumes, fruits, alcool, viande et même produits frais ou surgelés. Dans les grandes villes comme Pékin ou Shanghai, la livraison se fait dans la journée. Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, qui développe désormais un réseau de supérettes en dur, peut même livrer en moins d'une heure. .

Dans son communiqué, Carrefour présente Suning.com comme « un leader de la distribution en Chine qui opère un réseau de plus de 8 881 magasins dans plus de 700 villes ainsi que la 3ème plateforme de e-commerce B2C du pays ». Suning.com est surnommé le "Darty chinois" car il possédait au départ des magasins de vente d'électroménager et d'électronique en dur Il a notamment lancé plusieurs applications mobiles de vente en ligne, dont une qui permet l'achat et la livraison express de produits frais, et possède un réseau de supérettes. Une expérience que Suning devrait mettre à profit pour vendre les références des supermarchés Carrefour.

« le bon moment et le bon partenaire »

Selon Carrefour, « La forte complémentarité entre les activités de Carrefour Chine et de Suning.com permettra d’accélérer le développement de Carrefour Chine. Le Groupe Carrefour conserve 20% du nouvel ensemble et 2 sièges sur 7 au Conseil de surveillance de Carrefour Chine ». « On est sur un niveau de valorisation attractif et qui était inconcevable il y a deux ans. C'est aussi parce que Carrefour Chine est devenu plus attractif que cette opération a été possible. C'était le bon moment et le bon partenaire », assure à l'AFP une source interne à l'entreprise. L'opération présente par ailleurs un autre avantage : Carrefour va aussi devenir le principal fournisseur de Suning.com pour les produits alimentaires et de grande consommation, précise la source.Toutefois L'accord conclu avec Suning.com prévoit par ailleurs diverses modalités et fenêtres au cours des quatre prochaines années pour céder au groupe chinois cette participation résiduelle de 20% détenue par Carrefour

La réalisation de l’opération est soumise à l’autorisation des autorités de la concurrence en Chine et à d’autres conditions de réalisation usuelles. Elle devrait être effective d’ici la fin de l’année 2019.