BFM Business

Carrefour mise sur l'épicerie fine pour reconquérir sa place

Les Halles de la Madeleine, la future épicerie de luxe de Carrefour, vont s'installer dans les murs du parking Palacio.

Les Halles de la Madeleine, la future épicerie de luxe de Carrefour, vont s'installer dans les murs du parking Palacio. - -

Le distributeur va transformer les 9 000 m2 d’un parking de la place de la Madeleine, à Paris, en palais de la gastronomie de luxe. Il aura pour voisins de prestigieuses enseignes comme Hediard et Fauchon.

Carrefour ne veut plus cantonner l’épicerie fine à de dérisoires corner au sein de ses supermarchés. Le distributeur veut lui dédier un magasin entier. Son projet d’ouvrir les Halles de la Madeleine, tout près de l’église du même nom, en plein de cœur de Paris, va enfin prendre forme. Le distributeur vient d’obtenir l’autorisation de la mairie de Paris pour lancer ses travaux. Ceux-ci vont débuter en juin 2013, et l’épicerie devrait accueillir ses premiers clients au début de 2014.

Car sur la place de la Madeleine, les emplacements sont rares. Carrefour va donc investir un parking de près de 3500 mètres carré, qui s’étend sur 3 étages de l’immeuble Palacio. Ce futur palais de la gastronomie aura des voisins prestigieux : Fauchon et Hédiard qui ont, eux aussi, des magasins sur la place. Cette dernière accueille aussi des enseignes spécialisées dans le caviar et la truffe.

Stratégie de reconquête

Mais Carrefour va développer un concept un peu différent de ces épiceries séculaires. Il va ainsi proposer certains des produits que l’on trouve dans ses rayons, mais plus connotés haut de gamme, comme les lignes Reflets de France ou Selection. Elles seront mises en scène de manière plus luxueuse que dans les supermarchés classiques. Voilà qui devrait séduire les touristes nombreux dans ce quartier.

L'enseigne de grande distribution va aussi miser sur le frais, avec une forte présence du bio, et sur un large rayon traiteur. Les Halles de la Madeleine vont aussi réserver un étage complet à divers espaces de restauration.

Pour Carrefour, cette incursion dans le monde de l’épicerie du luxe, un secteur relativement épargné par la crise, doit participer à la reconquête des parts des marchés perdues en France. Georges Plassat, arrivé à la tête de Carrefour en mai 2012, s’est donné 3 ans pour redresser le groupe.

Pour y parvenir, il a choisi de faire le ménage au sein des offres promotionnelles afin de clarifier sa politique des prix, mais aussi de multiplier les magasins de proximité. Il s’est aussi livré à un vaste plan de cessions pour réduire son endettement, en vendant ses activités en Malaisie ou encore en Colombie.

Coralie Cathelinais