BFM Business

Carrefour à la peine en France

-

- - -

Le distributeur se dirige vers un 16e trimestre consécutif de baisse du chiffre d’affaires dans l’Hexagone. Les analystes n'anticipent pas d'inversion de tendance.

Carrefour a beau grossir dans le monde, en France, il n’y arrive plus. Les ventes reculent, tout comme le chiffre d’affaires et les parts de marché. A écouter certains analystes, c’est toute la stratégie du groupe en Europe qui doit être révisée.

Echec de Carrefour Planet ?

Censé redresser le chiffre d'affaires, le concept Carrefour Planet patine en France. Cette nouvelle organisation par pôle des hypermarchés, mise en place il y a deux ans par Lars Olofsson, pose question aux observateurs.

"Carrefour a été trop vite. Un concept, ça s’affine, ça s’ajuste", reproche Yves Puget, directeur de la rédaction de LSA, un magazine spécialisé dans la grande distribution. "Il faut juste adapter les Carrefour Planet en fonction des zones de chalandises, et en fonction de ce qui marche et ne marche pas", ajoute-t-il.

Un positionnement flou ?

Autre élément de la stratégie commerciale de Carrefour à revoir, selon Yves Puget : son positionnement, qui doit être plus précis pour être crédible vis-à-vis des consommateurs.

"Carrefour a besoin de stabilité. Les Français ont besoin de savoir pourquoi ils vont faire leurs courses chez Carrefour", indique le directeur de la rédaction de LSA pour qui, à l’inverse, "les gens qui vont chez Leclerc, Système U ou Auchan savent pourquoi ils y vont."

Recommandation encore de cet observateur du marché de la distribution : "Carrefour doit marteler son positionnement et garder une ligne directrice".

Ce ne sera peut-être pas l’actuel PDG qui opérera une éventuelle nouvelle stratégie. Selon le magazine LSA, à l’occasion de la présentation des résultats, Lars Olofsson pourrait être débarqué.

La Rédaction