BFM Business

Carburants: une hausse des prix attend les vacanciers

Mauvaise nouvelle pour les vacanciers, les prix des carburants devraient augmenter de façon généralisée.

Mauvaise nouvelle pour les vacanciers, les prix des carburants devraient augmenter de façon généralisée. - -

Un mauvaise surprise attend les juilletistes. Dès ce week-end, date des premiers départs en vacances, les prix des carburants devraient augmenter de façon généralisée, selon le comparateur de prix Carbeo.com.

Les vacanciers qui vont prendre la route en ce premier week-end de juillet risquent de grincer des dents. L’indispensable passage à la pompe va leur coûter plus cher, prévient le comparateur en ligne Carbeo.

En cause, les prix du baril de pétrole brut qui enregistrent une nette hausse à New York. Il y a deux jours, pour la première fois en un an, ils ont fini au-dessus du seuil des cent dollars, dopés par les tensions en Egypte et une dégringolade des stocks. En euros, cela veut dire qu'ils ont augmenté d’environ 9% en deux semaines.

Les distributeurs accusés de gonfler leurs marges sur l'essence

Actuellement dans l’Hexagone, les prix sont presque les mêmes qu’il y a un an. En moyenne, en juin, 1,32 euro le litre de diesel et un peu plus d’1, 50 euro le litre de sans plomb 95. La tendance pourrait donc s’inverser avec une hausse des prix généralisée.

Mais la hausse des cours du pétrole ne serait pas la seule explication à cette flambée des prix à la pompe. L’association de consommateurs CLCV soupçonne les distributeurs de carburant de gonfler leurs marges anormalement élevées sur l’essence par rapport au diésel.

L’Union française des industries pétrolières se défend et justifie cet écart notamment par la chute des ventes d’essence en volume.

Camille Bourleaud et Thomas Paulmyer