BFM Business

Burger King compte engloutir le canadien Tim Hortons

Burger King réaliserait une "fusion fiscale".

Burger King réaliserait une "fusion fiscale". - Justin Sullivan - Getty Images North America - AFP

Le groupe américain a annoncé, dimanche 24 août, qu'il discutait du rachat de cette chaîne canadienne de cafétérias. Si l'opération aboutit, elle donnera naissance au numéro trois mondial de la restauration rapide.

Burger King aiguise son appétit. Le groupe américain compte, en effet, racheter la chaîne canadienne de cafétérias Tim Hortons.

Les deux entreprises ont confirmé dimanche 24 août, être en discussions. Si l'opération venait à aboutir, elle déboucherait sur la naissance du numéro trois mondial de la restauration rapide, avec une société dont le capital atteindrait environ 18 milliards de dollars. 

Un enjeu fiscal

Le nouvel ensemble aurait également un chiffre d'affaires combiné estimé à 22 milliards de dollars par an à travers l'exploitation d'environ 18.000 restaurants dans une centaine de pays. L'opération pourrait être bouclée dans les jours à venir, selon des sources proches des discussions.

En outre, elle permettrait à Burger King de se domicilier fiscalement en dehors des Etats-Unis, le siège social étant implanté au Canada "le plus important marché pour la société fusionnée", selon les deux entreprises

. Ces fusions sont de plus en plus fréquentes aux Etats-Unis, à l'image du rachat de Covidien par Medronics pour 42,9 milliards de dollars et qui doit se traduire par une délocalisation du siège en Irlande.

J.M. avec agences