BFM Eco

Avec la distanciation sociale, les ventes de chewing-gums s'effondrent

-

- - Pixabay

La marque Hershey, leader des snacks aux Etats-Unis, déplore une chute de 40 à 50% de ses ventes de gommes et pastilles mentholées. Elle l’impute à la distanciation sociale imposée par la pandémie.

Est-il toujours aussi crucial de garder une bonne haleine quand on ne s’approche pas des autres à moins d’un mètre? À cette question, les consommateurs réguliers de chewing gum et pastilles mentholées de la marque Hershey répondent par la négative: le groupe qui détient les marques Smarties, Kit Kat ou Reese a annoncé mercredi que ses ventes de bonbons et bubble-gum mentholés étaient en chute libre, rapporte Reuters.

"Ces catégories, beaucoup plus fonctionnelles qu'émotionnelles, ont connu des baisses de 40 à 50% au cours des dernières semaines", a déclaré le PDG du groupe, Michele Buck.

Hausse des ventes sur les confiseries

En cause: la pandémie. Le leader américain du snack sucré estime en effet que la distanciation sociale encouragée par la pandémie de covid-19 a un lien direct avec la chute de la demande pour des produits qui rafraîchissent l’haleine.

Hershey, qui a évoqué ce sujet lors de son assemblée générale annuelle, déplore aussi une forte baisse de ventes de toutes sortes de friandises depuis le début de la crise sanitaire. En particulier celles qui se consomment hors-domicile, vendues dans les aéroports, les épiceries et les restaurants.

Mais alors que la demande des consommateurs est imprévisible depuis le début de la pandémie, Hershey se rattrape ailleurs. Par exemple les ventes de nappages et de chocolat ont augmenté avec le confinement, alors que les familles se mettaient à cuisiner ensemble. En outre, les ventes en ligne de la marque ont décollé de 120% en mars, contre 60% en janvier et en février.

Nina Godart