BFM Business

Brosse à dents, savon... les Français de plus en plus écolos dans la salle de bain

/

/ - ALAIN JOCARD © 2019 AFP

Moins d'occasions de sortir, généralisation du télétravail... Autant de facteurs qui ont conduit les Français à moins dépenser en produits d'hygiène et de beauté. Le bio et le naturel continuent d'attirer de plus en plus de consommateurs.

Le marché de l'hygiène et de la beauté a souffert de la crise. Les Français ont moins dépensé en 2020 et surtout, le contexte sanitaire a modifié leurs habitudes d'achat, observe l'institut Kantar. Les achats de savons, de colorations à domicile et de soins pour le corps ont logiquement augmenté à cause de la fermeture des commerces spécialisés, alors que les consommateurs ont boudé le maquillage et les parfums, ayant moins d'occasions de sortir de chez eux.

Les dépenses des Français ont baissé (-5,4% en évolution en valeur comparé à 2019) dans un marché évalué à 10,3 milliards d’euros, magré une tendance en volume restée stable (+0,6%) en 2020.

Sans surprise, la crise a profité au e-commerce (+1,6% de part de marché volume en 2020, tous circuits confondus) et les trois sites qui ont tiré leur épingle du jeu sont Yves Rocher avec 700.000 acheteurs en plus, Amazon (+660.000 acheteurs) et l'enseigne spécialisée dans la commercialisation d'ingrédients naturels, Aroma-Zone (+575.000 acheteurs).

Le bio et le naturel attirent les consommateurs

Les produits bio et naturels continuent d'ailleurs d'attirer toujours plus de Français (+4,5 pts de part de marché volume comparé à 2016), qui se tournent également vers les produits à fabriquer soi-même.

Ce basculement vers le naturel se traduit par l'achat de produits présentés comme plus respectueux de l'environnement. Selon Kantar, un quart des Français déclarent avoir acheté des cosmétiques solides en 2020, 8% des Françaises se sont procurées des culottes menstruelles et près de 3% des consommateurs français ont acheté au moins une brosse à dents en bambou.

Dans le même temps, les Français se déclarent plus sensibles aux prix bas (+1 point par rapport à 2018) et cette tendance a bénéficié à des acteurs comme la chaîne de magasins de hard discount Action, qui attire désormais 6,6 millions d'acheteurs.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech