BFM Business

Asahi intéressé par Sparkling Ice

Des bières Asahi dans un supermarché en Chine.

Des bières Asahi dans un supermarché en Chine. - Liu Jin - AFP

Le brasseur japonais pourrait racheter Talking Rain qui possède Sparkling Ice. Une transaction qui pourrait atteindre 50 milliards de yens, soit 380 millions d'euros.

Asahi a soif d'acquisition. Le brasseur japonais discute du rachat pour environ 50 milliards de yens (380 millions d'euros) de la société américaine Talking Rain, connue pour ses eaux et thés Sparkling Ice, a affirmé mardi le quotidien économique Nikkei.

Les termes de la transaction devraient être définis sous peu, précise le quotidien économique nippon généralement bien informé. Asahi Group Holdings viserait 100% des titres de Talking Rain, firme créée en 1987 qui propose des eaux gazeuses et thés sucrés avec un édulcorant sous la marque Sparkling Ice. Ce marché des boissons faibles en calories offre des perspectives de croissance aux États-Unis, estimerait Asahi, qui n'encaisse encore que quelque 10% de ses revenus à l'étranger et qui est de fait très exposé aux risques de contraction de la demande au Japon où la population vieillit et diminue.

Étendre ses activités 

Comme les autres groupes japonais de boissons (Suntory, Kirin), Asahi cherche dès lors à étendre ses activités à l'extérieur, notamment en Asie du Sud-Est et en Océanie. Asahi a réalisé plusieurs acquisitions ces dernières années, dont, en 2014, les produits laitiers du groupe alimentaire singapourien Etika International pour 329 millions de dollars, afin d'étendre sa présence en Malaisie et dans le reste de l'Asie du Sud-Est.

Le groupe a aussi pris en 2011 le contrôle d'Independent Liquor (fabricant de cocktails prêts à consommer en Nouvelle-Zélande). Il a également absorbé en 2012 la firme nippone de boissons à base de lait Calpis pour 120 milliards de yens (1,15 milliard d'euros à l'époque).

D. L. avec AFP