BFM Business

7 cadeaux d'exception à plus de 4000 euros

VIDÉO - Il y a les cadeaux que l'on offre et ceux que l'on aimerait recevoir... sans beaucoup d'espoir. Exemples avec cette sélection où le plus cher des présents coûte 1,5 million d'euros.

Un disque "laque" éphémère de Devialet

Certains artistes méritent mieux que le MP3. Pour Devialet, un bon vinyle n’est pas suffisant en termes de qualité. La société française qui a conçu les enceintes Phantom propose une expérience unique, au sens propre du terme: le disque laque. Ce support n’est autre que la matrice permettant de presser les vinyles. Seule la première écoute offre une qualité audio optimale. La cire est tellement fragile qu’au-delà, le son est dégradé.

-
- © Devialet

Devialet propose aux audiophiles la collection Lost Recording qui pour le moment n’est constituée que d’un seul album: le concert de Sarah Vaughan enregistré le 5 août 1975 au Singer Concert Hall de Laren, aux Pays-Bas avec Carl Schroeder au piano et Jimmy Cobb à la batterie. Une série limitée à seulement 30 exemplaires.

Pour profiter de ce moment unique, mieux vaut disposer de l’équipement adéquat et se réserver un moment durant lequel personne ne viendra vous déranger. Ni vos enfants, ni votre mère, ni même un vieux pote ne doivent vernir gâcher ce moment éphémère qui coute tout de même 7000 euros.

Le luxe du Leica M10, une tradition

La série M de Leica n’est pas une simple gamme, c’est une institution qui remonte aux années 50 et qui continue d’évoluer. Le dernier modèle est évidemment numérique, mais toujours fabriqué dans l’usine de Wetzlar et, bien sûr, il ne renie en rien la perfection, la robustesse et l’ergonomie qui ont fait le renom de la marque allemande. Ne cherchez ni l’autofocus, ni une fonction vidéo, il n’y en a pas.

-
- © Leica

Le M10, comme ses aïeux, a été conçu pour faire des photos ou, comme on dit aujourd’hui, des images fixes. Il ne se lance même pas dans la course aux capteurs de très haute définition. Il est équipé d’un CMOS plein format 24x36 de 24 mégapixels. Son but: faire des photos, et rien d’autre. Malgré son austérité et ses fonctions que certains qualifieraient de basiques, il n’est pas à la portée de toutes les bourses. Son prix ? 6850 euros

Nao, le robot doté d’une intelligence artificielle

Nao est l’incarnation même du robot japonais. Il est devenu une star dans de nombreuses publicités et des émissions de télé. Mais saviez-vous qu’il a été conçu en 2006 par la société française Aldebaran qui a été rachetée en 2012 par le japonais Softbank?

-
- © Softbank

Cette 5ème version (7000 euros) est le must de la série. Il est presque autonome, mais surtout, il est désormais doté, pas encore d’un cerveau, mais d’une intelligence artificielle. Grâce à cette technologie, il reconnaît les personnes de son entourage en entendant le son de leur voix et peut même tenir une conversation.

Tamboite, un vélo sur-mesure fait par un artisan

L’histoire de la Maison Tamboite démarre à la fin du XIXe siècle lorsque Léon quitte l’Ardèche pour monter à Paris. Il découvre les vélos au salon du Cycle et décide de devenir fabricant. Il installe son atelier à Montmartre. Aujourd’hui, ce sont ses arrière-petits-enfants qui perpétuent l’activité.

-
- © Maison Tamboite

La fabrique est désormais installée à la Bastille près du Faubourg Saint-Antoine et produit toujours des bicyclettes sur-mesure. Si la manière de faire est restée traditionnelle notamment pour les pièces de cuir comme la selle et les poignées, ils utilisent des matériaux de haute technologie pour alléger le poids de ces engins qui ne sont vintage qu’en apparence. Ils sont dotés de freins à disque et d’une assistance électrique. Pour s’en offrir un, il faut compter plus de 10.000 euros.

Le luxe de voir le temps passer avec "The Hourglass"

C’est une œuvre d’art qui ne sert qu’à une chose: égrener les secondes pendant 10 minutes grâce à 1.249.996 billes de cuivre de 0,6 mm dans un sablier en pyrex de 15 cm de hauteur soufflé par un maître verrier.

-
- © The Hourglass

The Hourglass, c’est son nom, est une édition limitée à 100 exemplaires. Il a été créé par le designer australien Marc Newson. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais ses créations sont connues dans le monde entier. Recruté par Apple, il a dessiné l’AppleWatch. Son sablier est à l’opposé de la montre connectée, même en termes de prix. Il coûte plus de 10.000 euros.

Utopia, un casque audio d’exception créé par Focal

Pour écouter de la musique, n’importe quel casque peut faire l’affaire. Mais pour vraiment l’apprécier, ce modèle réalisé par Focal est un incontournable. Selon les audiophiles, ce modèle est proche de la perfection. On se croirait dans un auditorium en présence d’artistes en chair et en os.

-
- © Focal

L’Utopia existe en deux versions. Une simple à 4000 euros, et une autre qui a été créée en collaboration avec Tournaire, un joailler français de renom. Réalisé en petite série par la société stéphanoise, cette version coûte un peu plus de 100.000 euros.

Deepflight Dragon, un sous-marin pour des plongées en duo

Le Deepflight Dragon est un sous-marin conçu pour le grand public, mais même James Bond n’hésiterait pas à monter à son bord pour plonger dans le fond des mers. Suffisamment petit et léger (1800 kg et 5 mètres de long) pour être installé à bord d’un yacht, il est équipé d’un moteur électrique, pour des plongées à 120 mètres à 4 nœuds.

-
- © Deepflight

Et en cas de panne d’énergie, pas d’inquiétude. Il est doté d’une sécurité qui le fera remonter à la surface. Prix: 1,5 million d’euros.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco