BFM Business

Campagne de vaccination: un coût de 4,3 milliards d'euros?

Un médecin prépare une seringue de vaccin contre le Covid-19, à Nancy, le 13 janvier 2021

Un médecin prépare une seringue de vaccin contre le Covid-19, à Nancy, le 13 janvier 2021 - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN © 2019 AFP

Ce montant mis en avant par le gouvernement inclut néanmoins d'autres mesures de lutte contre la pandémie.

L'Etat veut démontrer qu'il dépensera sans compter pour mener à bien la campagne de vaccination anti-covid en France.

Le gouvernement annonce qu'il a budgétisé pas moins de 4,3 milliards d'euros pour cette opération de grande ampleur, a annoncé ce jeudi Olivier Dussopt, ministre délégue aux Comptes publics sur Sud Radio.

Cette somme est d'ailleurs inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) de 2021. Mais dans le détail, elle recouvre en fait d'autres mesures pour lutter contre la pandémie.

On peut lire: "4,3 milliards d'euros sont prévus, au sein du présent projet de loi de financement pour financer des mesures de lutte contre la Covid en 2021:

· 2 milliards d'euros sont ainsi fléchés au sein de l'Ondam vers l'achat et la réalisation de tests (85% au titre du sous-objectif soins de ville et 15% au titre du sous objectif établissements sanitaires) ;

Vaccination: 1,5 milliard d'euros sur les 4,3 milliards

· 1,5 milliard d'euros permettrait de financer une éventuelle campagne de vaccination. Ladite campagne ne concernerait, dans un premier temps que les populations jugées prioritaires (personnes âgées ou fragiles, population à risque d'exposition professionnelle).

· 700 millions d'euros seraient affectés à la fourniture de masques pour les personnes vulnérables souffrant d'une pathologie chronique et les personnes testées positives ou identifiées comme cas-contacts.

· 100 millions d'euros serviraient enfin au financement des missions Covid de Santé publique France (recrutement, gestion des stocks et service informatique notamment)".

On note donc que la campagne de vaccination en tant que telle ne représente que 1,5/1,6 milliard de ces 4,3 milliards d'euros.

Pour autant, le gouvernement se laisse une marge de manoeuvre, Olivier Dussopt souligne que ce montant pourra être augmenté en cas de besoin mais précise que pour l'heure, il est impossible de savoir s'il devra être renforcé.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business