BFM Business

Brexit: l'UE réclame une réunion d'urgence avec Londres qui menace de ne pas tenir ses engagements

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 3 septembre 2020 à Londres

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 3 septembre 2020 à Londres - Tolga AKMEN © 2019 AFP

Alors que la fin de l'application des règles européennes doit entrer en vigueur en décembre, Boris Johnson menace de faire voter une loi qui annulerait l'accort conclu en janvier. Le gouvernement britannique vient d'ailleurs de publier le texte.

L'Union européenne va réclamer aux Britanniques une réunion en urgence sur leur projet de loi qui renie en partie leurs engagements pris dans le cadre du Brexit, a annoncé mercredi le vice-président de la Commission européenne.

"Je vais demander la tenue dès que possible d'une Commission mixte extraordinaire sur l'accord de retrait, afin que nos partenaires du Royaume-Uni donnent des détails et répondent à nos vives inquiétudes concernant le projet de loi", a déclaré Maros Sefcovic lors d'un point presse.

Le gouvernement britannique vient d'ailleurs de publier le projet de loi controversé révisant l'accord.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a estimé de son côté que ce projet de loi, qui renie en partie ses engagements sur le Brexit, "violerait le droit international et saperait la confiance" entre les deux partenaires.

L'Allemande se dit dans un tweet "très préoccupée par les annonces du gouvernement britannique sur ses intentions de violer l'accord de retrait". Elle a également cité la formule latine "pacta sunt servanda" (les conventions doivent être respectées), considérant qu'il s'agissait là du "fondement de relations futures prospères".

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi avec AFP Journaliste BFM Éco