BFM Business

Blanquer: "Il faut qu'à la fin de la décennie, les enseignants français soient parmi les mieux payés"

BFM Business

Invité sur RMC-BFMTV, le ministre de l'Education a souhaite que les enseignants français soient d'ici la fin de la décennie 2020 parmi les mieux payés d'Europe.

De combien les enseignants vont-ils être augmentés? Alors que deux députés de la majorités s'inquiètent des coûts que risquent d'occasionner les hausses de salaires des enseignants promises afin de maintenir leur niveau de retraite, Jean-Michel Blanquer a donné des précisions ce matin au micro de RMC-BFMTV.

Le ministre de l'Education a tenu à rassurer les enseignants en rappelant qu'il y'aurait bien 500 millions d'euros de revalorisation de salaires dès 2021. "Cela s'ajoutera aux augmentations naturelle qui sont de 800 millions à 1 milliard d'euros par an", a précisé Jean-Michel Blanquer.

Si le ministère continue à discuter avec les syndicats sur les modalités, le ministre a toutefois rappelé que ce sont les "enseignants en début et milieu de carrière qui seront le plus augmentés". "Ce sont eux qui ont le plus besoin d'être rattrapés, assure-t-il. Ceux qui sont en fin de carrière sont mieux payés qu'au début. D'ailleurs la retraite des professeurs est en moyenne de 2600 euros par mois."

A combien s'élèveront ces augmentations? Le détail sera connu en juin à la fin de la négociation, mais Jean-Michel a fait ce matin une estimation. "Les sommes peuvent être de l'ordre de 50 euros par mois dès la première année", estime-t-il rappelant que d'autres augmentations exceptionnelles interviendraient dans les années qui viennent.

Gagner plus mais travailler plus?

Car au-delà de la retraite, le ministre de l'Education veut que les enseignants français soient mieux payés. Dans le secondaire, les rémunérations des enseignants français sont en effet en dessous de celles de la moyenne des pays de l'OCDE.

"Nous souhaitons que la France rattrape son retard dans les années 2020, explique-t-il. Il faut qu'à la fin de la décennie, les enseignants français soient parmi les mieux payés."

Ces augmentations promises seront-elles assorties de contre-parties? Les professeurs devront-ils en d'autres termes travailler plus pour gagner plus? Jean-Michel Blanquer est resté assez flou sur le sujet, rappelant toutefois que "même les professeurs qui ne feront pas d'heures supplémentaires seraient augmentés."

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco