BFM Business

Apple, Huawei, Samsung: quels seront les gagnants et les perdants des smartphones 5G

Un smartphone

Un smartphone - Image d'illustration - AFP

2021 devrait être l'année de la généralisation des smartphones 5G sur la planète. De quoi redonner un coup de fouet à un secteur qui s'essouffle?

Si les débats font rage autour de la 5G dans certains pays, dont la France, les fabricants de terminaux eux ne se posent pas de questions. Tous se mettent en ordre de bataille pour satisfaire le marché en nouveaux modèles, la production devant clairement monter en puissaance dès l'an prochain.

Car la 5G devrait donner un peu d'air à un marché mondial des smartphones qui patine depuis quelques années, saturé de toutes parts. Selon une note de la banque suisse UBS, il devrait encore reculer de 11% cette année dans le monde, à 1,2 milliard d'unités.

Mais les ventes repartiront en 2021, à la faveur de la généralisation des smartphones compatibles 5G, notamment chez Apple. UBS table ainsi sur un rebond de 8% à 1,3 milliard d'unités et estime que les terminaux 5G représenteront 35% du total (457 millions d'unités) contre 21% cette année, essentiellement grâce à la Chine qui compte déjà 100 millions d'abonnés 5G.

Changement de leader en Chine

Dans cette nouvelle guerre qui se profile, UBS ne voit qu'un vainqueur: Apple et son prochain iPhone 5G (qui n'a pas encore été annoncé). La marque à la pomme écoulerait en 2021 pas moins de 130 millions d'unités de ce nouveau smartphone, distançant son éternel concurrent Samsung.

Le géant sud-coréen pourrait, selon la banque suisse, vendre 106 millions de smartphones 5G l'an prochain avec pourtant un catalogue plus large de terminaux compatibles.

La médaille de bronze ne sera pas autour du cou de Huawei mais de son compatriote Xiaomi qui pourrait vendre 59 millions d'unités.

Son concurrent n'en vendrait que 18 millions d'exemplaires, miné par son impossibilité de s'approvisionner en composants ou technologies américaines suite au boycott imposé par l'administration Trump. De quoi faire fondre sa production. Preuve de cette déroute, UBS estime que ses ventes baisseront d'une année sur l'autre puisqu'elles seraient de 65 millions d'exemplaires cette année.

Même sur le marché chinois, Huawei avec 16 millions d'unités serait distancé par Xiaomi (45 millions), ce qui marquerait un changement historique de leader, Huawei dominant le marché chinois des smartphones depuis des années.

Apple prendrait la deuxième place avec 30 millions d'unités. Samsung par contre ne parviendrait toujours pas à percer dans l'empire du Milieu avec seulement 5 millions de smartphones 5G vendus en 2021.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business