BFM Côte d'Azur

Alpes-Maritimes: détruit par la tempête Alex, le parc Alpha rouvre avec une nouvelle meute de loups

Le Parc Alpha rouvre ce mercredi 14 juillet.

Le Parc Alpha rouvre ce mercredi 14 juillet. - Facebook Parc Alpha

Les visites se feront sur réservation, par groupe de trente personnes.

Le parc animalier Alpha qui abritait treize loups au moment de la tempête Alex qui l'a détruit le 2 octobre rouvre ses portes ce mercredi avec une nouvelle meute dans la haute vallée de la Vésubie, a annoncé le département des Alpes-Maritimes.

Après environ 840.000 euros de travaux déjà effectués sur les trois à quatre millions nécessaires pour le remettre complètement en l'état, ce parc proposera dans un premier temps la découverte d'une meute de cinq loups gris d'Europe en provenance du parc à loups de Muchedent, en Seine-Maritime.

Visites sur réservation

Les visites se feront sur réservation, par groupe de trente personnes, le long d'un parcours racontant l'histoire de ce parc créé en 2005 et la façon de différencier les loups des autres canidés. Une rencontre avec les soigneurs permettra aux visiteurs de découvrir la meute et son fonctionnement.

"On a mis le paquet pour donner le signal de reprise de la vie économique en conjuguant nos efforts avec la Métropole de Nice qui vient de rétablir l'accès routier, c'est un résultat qui va permettre de sauver la saison d'été", s'est réjoui Éric Ciotti, conseiller départemental LR et président fondateur du syndicat mixte qui gère cet équipement touristique.

Situé dans le massif du Boréon, sur la commune de Saint-Martin-Vésubie, au sein du parc national du Mercantour, le parc Alpha avait accueilli 67.000 visiteurs en 2019 et fait figure de poumon économique pour cette région. "Quarante emplois en dépendent directement", a souligné l'élu.

Deux loups morts durant la tempête

Lors de la tempête qui avait frappé les Alpes-Maritimes en octobre, deux des treize loups présents dans le parc avaient péri. Trois avaient été récupérés dans leur enclos et plusieurs autres, qui s'étaient échappés, avaient pu être capturés par les services de l'Office français de la biodiversité (OFB).

Seuls trois des loups échappés du parc Alpha sont aujourd'hui encore dans la nature, selon l'OFB. A la suite d'une décision ministérielle, ils sont protégés au même titre que les loups sauvages et ne pourraient être légalement abattus que s'ils s'attaquaient à un animal domestique ou présentaient une menace pour la sécurité publique.

Tous les loups récupérés vivants dans le parc Alpha ou ultérieurement dans ses environs sont aujourd'hui "à la retraite" au Sanctuaire des loups, dans les Deux-Sèvres.

Les Alpes-Maritimes avaient été frappées en octobre par une tempête et des crues d'une ampleur exceptionnelle qui ont fait 10 morts, huit disparus, et entraîné d'importantes destructions.

A.F avec AFP