BFM Auto

Volvo rappelle 2 millions de voitures pour un problème de ceinture

Des véhicules de la gamme actuelle de Volvo (S90, V90, XC60 et XC90) bientôt complété par la nouvelle S60, sans diesel.

Des véhicules de la gamme actuelle de Volvo (S90, V90, XC60 et XC90) bientôt complété par la nouvelle S60, sans diesel. - Volvo

Le constructeur automobile suédois a indiqué ce mercredi qu'il allait rappeler quelques 2,2 millions de véhicules dans le monde dont 69.000 en France en raison d'un problème de ceinture de sécurité.

Le constructeur automobile suédois Volvo Cars, propriété du chinois Geely, rappelle près de 2,2 millions de véhicules dans le monde, dont 69.000 en France, pour régler un problème de ceinture de sécurité sur dix de ses modèles.

Sont concernés les modèles S60, S60L, S60CC, V60, V60CC, V70, XC70, S80 et S80L ainsi que son luxueux SUV XC60 - tous produits entre 2006 et 2019 - a indiqué le groupe dans un communiqué. Quelque 90.000 voitures sont également rappelées en Belgique.

Une ceinture qui s’use avec le temps

Le problème, explique Volvo, est lié à un câble d'acier relié aux ceintures avant de sécurité qui, dans certains cas "rares" - et selon le comportement de l'utilisateur - peut s'user au fil du temps, alerte le constructeur. "Cela pourrait éventuellement causer des dommages au câble, entraînant une réduction de la fonction de retenue des ceintures de sécurité", détaille-t-il.

Selon Volvo, aucun accident lié à cette anomalie n'a été recensé. Le groupe a envoyé une lettre à tous les clients concernés leur demandant de contacter leur concessionnaire Volvo.

Racheté à l'Américain Ford en 2010 par le constructeur chinois Geely, Volvo Cars a redressé spectaculairement ses comptes et son image de marque. Il a misé en outre sur les voitures autonomes, où il est aujourd'hui l'un des plus avancés.

N.G. avec AFP