BFM Auto

Les Français plébiscitent les modèles hybrides

Plus d’une voiture sur dix vendue en France en juin était une voiture hybride. Si les ventes ont fortement progressé en juin, l’engouement pour l’hybride avait débuté bien avant le confinement.

Les voitures hybrides ont la cote sur le marché français. Le mois dernier, 12% des voitures neuves immatriculées en France disposaient d’une motorisation hybride ou hybride rechargeable, signe d’un engouement des Français pour ces véhicules moins gourmands en carburant, et donc moins émetteurs de CO2. Ils n'étaient en effet que 5% à acquérir un véhicule avec ce type de motorisation en juin 2019, soit des ventes multipliées par deux par rapport à la même période l'année dernière. Sur les dix premiers jours de juin, les ventes d'hybride avaient progressé de 89%.

Selon des chiffres du spécialiste de la donnée automobile AAA Data, 80.735 voitures hybrides et hybrides rechargeables neuves ont été immatriculées au premier semestre en France, dont 28.083 rien que le mois dernier. En février déjà, 17.878 voitures neuves hybrides avaient trouvé un acquéreur, signe que les Français ont franchi le pas de l'hybride avant.

De plus en plus de modèles sur le marché

De plus en plus de constructeurs proposent ce type de motorisation afin de faire baisser les émissions de CO2, qu’il s’agisse de modèles hybrides rechargeables (un moteur thermique associé à un moteur électrique et une batterie) ou de mild hybride ou d’hybride 48V, un hybride qui n’offre que peu de roulage 100% électrique.

Ford a ainsi lancé cette année le petit SUV Puma en hybride et le Kuga en hybride rechargeable. Peugeot commercialise aussi une gamme complète d’hybrides rechargeables (3008, 5008, 508). Renault lance pour la première fois des motorisations hybrides sur Clio et Captur. Honda commercialise actuellement la 4e génération d’un modèle hybride emblématique dans sa gamme, la Jazz. L’an prochain, la marque japonaise espère réaliser une vente sur deux en France avec ce modèle, signe de l’importance stratégique prise de l’hybride.

Mais le grand gagnant de cette folie hybride, c’est Toyota. Avec Honda, le constructeur japonais est un des pionniers de cette technologie, popularisée et éprouvée avec la célèbre Prius. Entre janvier et juin, 19% des hybrides, près d’une voiture sur cinq vendue, était une Toyota Yaris, un modèle fabriqué en France.

Prime à la conversion, bonus

Si ce choix peut révéler un premier pas vers une véhicule plus vert, il est aussi le fruit d’aides à l’achat. Depuis le 1er juin, les hybrides rechargeables de moins de 50.000 euros et autorisant plus de 50 kilomètres d’autonomie électrique bénéficient d’un bonus à l’achat de 2000 euros.

Les modèles hybrides rechargeables et hybrides sont aussi éligibles à la prime à la conversion, de 3000 à 5000 euros selon les conditions de revenus pour les hybrides rechargeables, à condition de mettre au rebut un vieux véhicule. Les véhicules hybrides non-rechargeables ne bénéficient de leur côté pas de bonus mais de la prime à la conversion de 3000 euros pour l'achat d'un véhicule Crit'air 1.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto