BFM Auto

Tesla Model X, les 4 détails qui tuent

-

- - Julien Bonnet

A l'occasion de notre test du premier SUV 100% électrique signé Tesla, passage en revue des quatre fonctions incontournables: les portes "Falcon", le pare-brise géant, la vitesse démesurée et le mode de défense contre les armes bactériologiques.

Falcon wing: ouverture originale et technologique

C'est la touche complètement folle de ce SUV, ses portes papillons ("Falcon Wing doors" en VO). Motorisées et bardées de capteurs, elles ajustent leur chorégraphie d'ouverture en fonction de l'environnement, même s'il faut rester prudent (voir notre test consacré entièrement à ces portières). 

Comme on peut le voir au début de la vidéo ci-dessous, les portières avant sont également motorisées et peuvent s'ouvrir automatiquement à l'approche du conducteur détecté via la clé qu'il porte sur lui. Au volant, un appui sur la pédale de frein ferme la porte. Toutes les portières et le coffre arrière peuvent également être ouvertes depuis le large écran de 17 pouces qui fait office de tableau de bord.

Pare-brise géant: l'effet bulle

C'est réellement la bonne surprise de ce SUV: son pare-brise géant. Ce serait tout simplement le plus grand du monde, selon Elon Musk, actuellement le meilleur vendeur automobile de la planète actuellement. Résultat, un effet bulle qui vous place au cœur de l'environnement lors de la conduite et permet aux passagers de profiter du paysage. Mention spéciale pour le système de pare-soleil aimanté qui vient se fixer au niveau du rétroviseur. Et comme les essuies glace ne couvrent pas toute la surface, le mode Ludicrous se révèle idéal pour éliminer les gouttes situées dans la partie haute du pare-brise (non non, on ne cherche pas du tout des excuses pour justifier nos accélérations tonitruantes).

Le pare-brisé géant se révèle réellement agréable lors de la conduite et pour les passagers
Le pare-brisé géant se révèle réellement agréable lors de la conduite et pour les passagers © Amaury Heurtault

Ludicrous Mode: toujours aussi speed

Comme sur la Model S, on retrouve le fameux mode Ludicrous (vitesse démesurée en français). A noter que lors de cet essai, Tesla nous avait proposé une version P90D équipée de cette option, ce qui n'est plus le cas depuis cet été et le lancement de la version P100D. Cette dernière est la seule désormais à bénéficier de ce mode Ludicrous (fourni d'office). Au volant d'un SUV de près de 2,5 tonnes, c'est presque encore plus impressionnant qu'au volant de la berline Model S, avec un 0 à 100km/h expédié en 3,5 secondes à peine. 

Défense contre les armes bactériologiques: pour les paranos

Lors de la présentation de la version finale du Model X, le patron de Tesla, Elon Musk, était tout fier d'annoncer que ce véhicule disposerait d'un improbable "mode de défense contre les armes bactériologiques". 

On retrouve en effet ce mode dans le menu de réglages de la ventilation et donc facilement accessible en cas de bombardements chimiques. Il évacue l'air pollué de l'habitacle en deux minutes pour placer ses occupants en sécurité (données constructeur). Depuis le lancement du Model X, Tesla a au moins prouvé que son SUV était en effet à même de protéger ses occupants contre la pollution aux particules fines (un risque heureusement plus probable qu'une attaque chimique de grande ampleur).

Le mode de défense contre les armes bactériologiques, accessible depuis le menu de réglage de la ventilation.
Le mode de défense contre les armes bactériologiques, accessible depuis le menu de réglage de la ventilation. © Julien Bonnet
Julien Bonnet