BFM Auto

Retour de vacances: Waze, pourquoi ça cartonne?

Pour éviter les bouchons, ou y passer le moins de temps possible, Waze s'impose comme le compagnon idéal.

Pour éviter les bouchons, ou y passer le moins de temps possible, Waze s'impose comme le compagnon idéal. - Waze

Il y a encore quelques années, il fallait prendre la route avec son GPS, son avertisseur de radar et rester à l’écoute d’Autoroute FM pour prévoir les éventuels embouteillages… mais ça c’était avant la déferlante Waze sur les smartphones. Voici 5 points qui expliquent le succès de l’appli au petit fantôme.

Waze (à prononcer "Wayze" et pas "Oise", même si on aime beaucoup ce département), vous connaissez? Cette application - compatible Android, iOS et Windows Phone – s’est imposé comme le GPS de beaucoup d'automobilistes. Ce navigateur communautaire lancé en 2008 a bien évolué depuis ses débuts et compte désormais des millions d’utilisateurs à travers le monde. Mais pourquoi un tel succès?

1 – Parce que c'est gratuit

Waze est une application gratuite sans aucun abonnement pour bénéficier de services premium. Pour fonctionner, Waze récolte les données émises par les utilisateurs (vitesse, temps de parcours, etc…) pour informer de l’état du trafic en temps réel. Chaque utilisateur contribue donc à cette info trafic 2.0. C’est la première pierre d'un édifice communautaire et d'un cercle vertueux – plus il y a d’utilisateurs, plus l’information est fiable. Ce qui n’a pas échappé à Google. Le géant américain a racheté l’application en 2013 pour près d’un milliard de dollars et fait profiter les utilisateurs de son célèbre Google Maps des données récoltées par Waze.

 Revers de la médaille de cette gratuité, il y a de la publicité pop-up avec des "conseils" géolocalisés comme le fast-food le plus proche.

2 - Parce qu'elle vous fait gagner 7 minutes en moyenne

Waze fonctionne comme la plupart des GPS traditionnels, les raccourcis en plus. Cette pratique est encouragée par l'application car elle lui permet de découvrir un nouveau trajet - votre raccourci préféré - qu’elle proposera aux autres utilisateurs s’il se révèle réellement plus court. Ce point a d’ailleurs posé problème dans certaines communes où les itinéraires bis empruntés par de rares connaisseurs du quartier se sont transformés en grande voie de passage aux heures de pointe, au grand dam des riverains. 

Dans un test publié en février 2016, le magazine Autoplus estimait ainsi le gain moyen à 7 minutes et 30 secondes par trajet. La fiabilité de la prévision – comparaison entre l’heure d’arrivée annoncée au départ et effective - était de son côté évaluée à 92%.

La route la plus courte n'est pas forcément la meilleure...
La route la plus courte n'est pas forcément la meilleure... © Waze

3 - Parce qu'elle donne le temps à attendre dans les bouchons

Si par malheur vous devez à coup sûr vous retrouvez coincé dans les bouchons, Waze indique combien de temps il vous faudra patienter avant de reprendre un rythme normal, avec une barre de chargement façon jeu vidéo.

La barre de chargement sur le côté vous indique combien de temps il vous faudra encore patienter dans les bouchons.
La barre de chargement sur le côté vous indique combien de temps il vous faudra encore patienter dans les bouchons. © Waze

4 - Parce qu'elle a créé une communauté

La fiabilité reconnue de Waze repose sur la participation active entre utilisateurs. Un clic en bas à droite permet de signaler des accidents et dangers sur la route. Il est également possible de signaler une erreur sur la carte ou la fermeture ponctuelle d’une route. Les Wazers se remercient entre eux et un système de points récompense les plus réactifs.

Relié aux agendas électroniques et comptes Facebook, Waze connaît un peu tout de la vie de ses utilisateurs. L'application propose automatiquement une destination prévue lorsque vous l’allumez. Elle sait aussi où vous vous étiez garé. Un côté Big Brother qui peut effrayer certains.

Une large palettes de signalements
Une large palettes de signalements © Waze

5 - Parce qu'il est intuitif et évolutif

Facile à prendre en main, Waze adopte un design coloré. Avec comme avatar, le petit fantôme mascotte personnalisable selon son humeur. Régulièrement mise à jour, l'application vient par exemple d'introduire une alerte à l’arrivée pour ne pas oublier les enfants sur la banquette arrière. 

Conscient que ce design un peu trop enfantin peut agacer certains utilisateurs, Google Maps pourra être considéré comme une alternative plus sobre. Mais comme ce service récupère finalement les données utilisateurs des Wazers, impossible d'échapper au petit fantôme!

Julien Bonnet