BFM Business

Ford expérimente les livraisons avec un robot et sa voiture autonome

Ford a travaillé avec le spécialiste des robots Agility robotics afin de développer un robot-compagnon pour ses voitures autonomes de livraison.

Ford poursuit ses expérimentations autour des usages de la voiture autonome. Après la livraison de pizza en voiture sans chauffeur, ou l’utilisation de voiture autonome pour transporter des gens et livrer des colis sur le même trajet, le constructeur s’est cette fois allié avec le spécialiste des robots Agility robotics.

Ensemble, ils ont développé Digit, un robot bipède, doté de bras. Sa mission est de réaliser la livraison des derniers mètres. Replié comme une poussette, à l’arrière du véhicule, Digit se déplie pour assurer sa mission: porter les colis sur le seuil du destinataire.

"Si nous pouvons libérer les employés pour qu'ils se concentrent moins sur la logistique des livraisons, ils peuvent consacrer leur temps et leurs efforts à des tâches qui nécessitent vraiment leur attention", écrit Ken Washington, vice-président, Recherche et ingénierie avancée, et directeur de la technologie, dans un post de blog pour expliquer ce projet de recherche.

La voiture aide le robot à se déplacer

Le robot peut soulever un colis pesant jusqu’à 18 kilos, tout en marchant avec souplesse, comme un humain. L’un des défis pour Digit est de pouvoir évoluer avec aisance sur n’importe quel terrain, monter des escaliers, ou marcher sur une pelouse, avec des obstacles potentiels. Pour y parvenir, l’humanoïde est en fait équipé des mêmes technologies qu’une voiture autonome: un Lidar et des caméras, soit des technologies assez onéreuses.

"S'il rencontre un obstacle inattendu, il peut renvoyer une image au véhicule et lui demander de configurer une solution, écrit Ken Washington. La voiture pourrait même envoyer ces informations dans le cloud et demander l'aide d'autres systèmes pour permettre à Digit de naviguer, offrant ainsi plusieurs niveaux d'assistance permettant au robot de rester léger et agile".

Ce projet reste pour l’instant à l’état de recherche, mais Ford espère pouvoir lancer la livraison en voiture autonome, et avec Digit, dès 2021. Selon Bloomberg, Ford y voit cependant une opportunité de business de 332 milliards de dollars.
Pauline Ducamp, avec Alexis Kynigopoulos