BFM Business

Une ligne lumineuse pour avertir les accrocs du smartphone d’un passage piéton

La ligne s'allume en vert quand les piétons peuvent traverser, en rouge lorsque les voitures ont la priorité.

La ligne s'allume en vert quand les piétons peuvent traverser, en rouge lorsque les voitures ont la priorité. - Bodegraven

La ville néerlandaise de Bodegraven teste actuellement un nouveau dispositif pour prévenir de la présence d’un passage piéton. Cette ligne de LED s'adresse avant tout aux accros du smartphone, peu attentifs à la circulation autour d'eux.

Cette scène est devenue banale en ville. La tête penchée, le nez collé à l’écran, ce piéton est tellement absorbé par ce qui se joue sur son smartphone qu’il traverse au passage clouté, sans regarder si le feu est vert. Et donc en risquant l’accident. Pour informer ces distraits numériques d'un possible danger, sans pour autant les obliger à lever le nez, la ville néerlandaise de Bodegraven, entre La Haye et Utrecht, teste actuellement une solution recourant à des LED, relatent les médias américains spécialisés The Verge et The Drive.

En collaboration avec HIG Traffic Systems, la municipalité a donc installé sur le bord du trottoir, avant le passage piéton, une ligne lumineuse connectée aux feux tricolores. Quand le feu passe au rouge pour les voitures, la ligne s’allume en vert. Quand le feu passe au vert, la ligne s’allume en rouge. Ainsi, même le nez collé au téléphone, les piétons ne peuvent pas louper le signal.

"Les gens sont incroyablement distraits par leur smartphone. L’attrait des réseaux sociaux, des jeux, de Whatsapp est grand, au détriment de l’attention prêtée à la circulation. Nous ne pourrons pas changer cela, mais nous pouvons anticiper les problèmes", commente dans la presse néerlandaise le maire de Bodegraven, Kees Oksam.

Actuellement, le passage piéton test est situé à côté d’une école, mais Bodegraven et surtout HIG Traffic Systems espèrent bien exporter leur solution dans d’autres villes. Mais l’idée ne convainc pas tout le monde. Interrogé par DutchNews.nl, la sécurité routière néerlandaise, VVN, affirme que la solution de Bodegraven récompense en fait les mauvais comportements, c’est-à-dire ne pas être attentif à la circulation. Aucune étude ne précise cependant si comme les Français, les Néerlandais sont des grands adeptes de la traversée au feu rouge.
Pauline Ducamp