BFM Business

Un quart du budget annuel d’un automobiliste part dans les taxes et prélèvements

TVA sur l’achat du véhicule ou de pièces, prélèvements sur le carburant, taxes sur les assurances... Chaque année, entre 23 et 26% du budget des automobilistes français finit dans les caisses de l'Etat.

TVA sur l’achat du véhicule ou de pièces, prélèvements sur le carburant, taxes sur les assurances... Chaque année, entre 23 et 26% du budget des automobilistes français finit dans les caisses de l'Etat. - PATRICK KOVARIK © 2019 AFP

Selon la dernière étude de l’Automobile Club Association (ACA), un quart du budget annuel des automobilistes français sert à payer différentes taxes.

Posséder une voiture s’avère onéreux, notamment à cause des taxes et prélèvements fiscaux. Selon la dernière étude "Budget de l’automobiliste 2020" de l’Automobile Club Association (ACA), mis en avant ce lundi par Le Parisien, un quart du budget annuel des automobilistes français passe dans le paiement des différentes taxes, allant de la TVA sur l’achat du véhicule ou de pièces, des prélèvements sur le carburant ou encore des taxes sur les assurances.

1357 euros de taxes sur une Logan

Selon l’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) citée par le quotidien, chaque automobiliste français a ainsi déboursé en moyenne 2619 euros en taxes en 2018, soit entre 23 et 26% de son budget annuel consacré à la possession d’une voiture. Et cela quel que soit le modèle, milieu de gamme ou low-cost.

Comme chaque année, l’ACA a décortiqué les dépenses sur quatre modèles type de véhicules parmi les plus vendus en France. Sur une Dacia Logan diesel par exemple, un automobiliste a dépensé l'an passé 5195 euros entre l’achat et l’entretien. Sur cette somme, 1357 euros étaient consacrés aux taxes.

Sur une Peugeot 308 diesel, un peu plus grande et plus chère à l’achat, la part consacrée aux taxes représente 2444 euros sur un budget global consacré à la voiture de 9832 euros.

Une taxation de l'usage plus que de l'achat

Le prix d'une voiture neuve n'a jamais été aussi élevée comme le soulignait L'Argus dans sa dernière étude: 26.807 euros en moyenne. Mais comme le rappelle l’ACA, plus que l’achat, c’est l’usage de la voiture qui est en réalité le plus fortement taxé.

L’association précise ainsi qu’en 2019, "l’ensemble des taxes acquittées par les usagers de la route s’élève à 75 milliards d’euros".

Sur cette somme, la part la plus importante se trouve sans surprise dans les taxes sur le carburant: 40 milliards d’euros. La TVA sur l’achat de voitures neuves (8 milliards d’euros) ou les taxes sur les certificats d’immatriculation (2 milliards d’euros) arrivent loin derrière. Les taxes sur les péages rapportent 9 milliards d’euros, la TVA sur l’entretien 7 milliards et les taxes sur les assurances 4 milliards d’euros. Les amendes forfaitaires n’ont a contrario généré que 3 milliards d’euros.

Pauline Ducamp
https://twitter.com/PaulineDucamp Pauline Ducamp Cheffe de service BFM Auto