BFM Auto

Trois millions de Volkswagen électriques en 202

Le groupe allemand veut mettre le dieselgate derrière lui avec son nouveau plan "Together-Strategy 2025". Trente nouveaux modèles électriques seront commercialisés d’ici 2025.

"Volkswagen va devenir un leader mondial de la mobilité durable". La déclaration du président du directoire du groupe allemand, Matthias Müller, ce jeudi est on ne peut plus clair. Le plan produits qui accompagne ce nouveau plan aussi. D’ici 2025, Volkswagen lancera trente nouveaux modèles électriques équipés de batteries au sein de ses dix marques automobiles. Le directoire de Volkswagen prévoit qu’en 2025, le groupe allemand vendra ainsi trois millions de voitures électriques, "soit 20 à 25% des ventes attendues à cette époque" peut-on lire dans un communiqué du Groupe.

Une offensive déjà annoncée en 2013

Volkswagen n’effectue pas pour autant ici un virage à 180° sur la mobilité électrique. Certes, par rapport à l’Alliance Renault-Nissan ou à Toyota, le Groupe Volkswagen a pris plus de temps pour donner la priorité dans sa communication et dans sa gamme à ce type de véhicules. Ce qui ne veut pas dire que Volkswagen n’a rien préparé.

Au salon de Francfort en 2013, l’ancien président du directoire Martin Winterkorn déclarait: "La technologie est mûre, le temps est venu et Volkswagen ne veut pas manquer la première vague de véhicules électrifiés". Volkswagen annonçait alors le lancement prochain de 40 modèles hybrides et électriques dans les années à venir. Dont les premiers modèles arrivent depuis 2015 sur le marché.

Volkswagen propose ainsi deux modèles électriques, les e-up et e-Golf, et deux hybrides rechargeables, Golf GTE et Passat GTE. Après l’A3 Sportback e-tron, Audi lance actuellement le Q7 e-tron quattro. Porsche a commercialisé la 918 Spyder, et renouvellera progressivement sa première génération d’hybride (Panamera et Cayenne).

Un concept au Mondial?

Les éléments technologiques pour développer ces nouveaux modèles électriques existent déjà en partie. Volkswagen dispose ainsi de la plateforme MEB, dédiée aux motorisations alternatives pour des véhicules allant de la Polo à la Passat. La Phideon, remplaçante de la grande berline Phaeton 100% électrique, servira aussi de laboratoire technologique, à côté des modèles Audi et Porsche, ce qui pourrait entrainer le développement d’une seconde base roulante pour véhicule électrique.

Le plan Strategy 2025 confirme ces ambitions et offre à Volkswagen l’occasion de faire un peu oublier le scandale sur les motorisations diesel. Le magazine allemand Autobild dévoilait la semaine dernière les premières images d’une berline électrique plus petite que la Phideon, qui doit elle concurrencer la Model 3. Un ou plusieurs SUV seraient aussi dans les cartons. C’est au Mondial que Volkswagen pourrait montrer plus concrètement, au travers d’un concept, les premiers éléments concrets de sa Strategy 2025.