BFM Auto

Toyota planche sur un diffuseur de parfum "anti-voleurs"

A l'intérieur des futures du Toyota, un parfum qui vous veut du bien... ou un gaz lacrymogène pour faire fuir les voleurs.

A l'intérieur des futures du Toyota, un parfum qui vous veut du bien... ou un gaz lacrymogène pour faire fuir les voleurs. - Toyota

Certaines voitures disposent d'un diffuseur de parfum intégré. Mais pour Toyota, ce serait aussi un moyen de repousser les assauts des voleurs en diffusant du gaz lacrymogène.

Si Toyota est célèbre pour sa gamme de véhicules hybrides, il le sera peut-être bientôt aussi pour son diffuseur de parfum connecté "anti-intrus". La marque japonaise vient en effet de déposer un brevet pour protéger cette invention originale.

Votre odeur préférée pour vous accueillir

Si vous êtes bien le propriétaire du véhicule, aucun problème. Vous serez même accueilli à bord par votre parfum préféré parmi une sélection stockée dans l'habitacle. Le diffuseur sera connecté et pourra reconnaître de quel utilisateur il s'agit grâce à son téléphone, et ainsi diffuser sa fragrance préférée.

Et Toyota a pensé à tout. Un désodorisant neutralisera le parfum dès votre sortie du véhicule. L'utilisateur suivant ne sera ainsi pas gêné par une odeur qui ne lui conviendrait pas ou qui serait mêlée à celle du précédent conducteur.

Une image illustrant le brevet déposé par Toyota
Une image illustrant le brevet déposé par Toyota © FPO

Un gaz lacrymogène contre les voleurs

Mais Toyota voudrait également faire de son diffuseur l'arme fatale contre les personnes mal-intentionnés. Si une effraction est repérée avec une tentative de démarrage "illégitime", un gaz lacrymogène sera diffusé. Pour le voleur aveuglé, impossible dans ces conditions de mener à bien son larcin.

Une fois l'assaut repoussé et pour ne pas gêner le réel propriétaire du véhicule, le désodorisant pourra également fonctionner pour faire disparaître le gaz de l'habitacle. 

Difficile d'anticiper si Toyota proposera un jour vraiment ce diffuseur connecté dans ces véhicules. Il faudra en tout cas être bien sûr que du gaz lacrymogène ne s'échappe pas à bord une fois sur la route.

Julien Bonnet