BFM Auto

Tesla versera 2000 euros à ses clients allemands privés de bonus

Les Model S privées de bonus en Allemagne, sanction ciblée ou simple exclusion des voitures un peu trop premium?

Les Model S privées de bonus en Allemagne, sanction ciblée ou simple exclusion des voitures un peu trop premium? - Tesla

L'Allemagne a demandé à 800 propriétaires de Model S de rembourser 2000 euros de primes environnementales injustement versées. Tesla conteste cette décision et a déjà indiqué qu'il verserait un montant équivalent aux clients concernés.

La guerre du bonus écologique fait rage en Allemagne. 800 propriétaires de Tesla Model S doivent en effet rembourser la subvention de 2.000 euros reçue au moment d'acheter leur berline 100% électrique, indique Bloomberg, précisant que 250 dossiers encore à l'étude sont également concernés.

Cette prime est en réalité de 4.000 euros, mais la moitié de cette somme est directement versée par le constructeur, l'autre via les subventions publiques. Le bonus ne peut toutefois être perçu que sur des véhicules dont le prix de base est inférieur à 60.000 euros. Un plafond qui exclut de fait les véhicules de la marque américaine... qui proteste pourtant contre cette décision.

Une version à 58.000 euros (avec TVA) qui n'existe pas 

Pour contourner ce plafond, Tesla aurait mis en avant un prix de départ de 58.000 euros pour sa Model S, qui est ainsi bien présente dans la liste de véhicules éligibles au "Umweltbonus" (le nom du bonus écologique outre-Rhin) datant du 4 juin dernier. Or, cette version de base n'aurait jamais été réellement disponible à la commande, ont objecté des élus allemands, ce qui a donc provoqué la décision de demander le remboursement de l'aide perçue. 

Actuellement, sur le site allemand officiel de Tesla, la Model S d'entrée de gamme, la 75D de couleur noire et sans aucune option, est disponible à partir de 69.999 euros. Et la possibilité de profiter du "Umweltbonus" de 2.000 euros figure toujours sous le tarif de la Model S. Même aux Etats-Unis, où les véhicules de Tesla sont les plus abordables, la berline démarre à 74.500 dollars (soit un peu plus de 64.000 euros). 

Sur le site officiel de Tesla en version allemande, la Model S la moins chère est affichée à 69.999 euros mais la marque évoque toujours la prime environnementale potentielle de 2000 euros.
Sur le site officiel de Tesla en version allemande, la Model S la moins chère est affichée à 69.999 euros mais la marque évoque toujours la prime environnementale potentielle de 2000 euros. © Capture d'écran

Sauf que Tesla ne semble pas apprécier cette initiative de l'administration allemande. Dans un communiqué transmis au site spécialisé Electrek, un porte-parole de la marque évoque une décision "injuste" pour ses clients. "Comme notre site internet le démontre, n'importe qui en Allemagne a toujours pu commander une version de base de la Model S à un montant inférieur au plafond, et nous avons livré ces versions à des clients", clame-t-il.

En retranchant la TVA au prix final (bien affichée sur le site officiel de Tesla dans le détail du tarif), on obtient en effet bien un prix hors-taxe de 58.823 euros. Or, le site de l'administration allemande évoque lui un plafond à 60.000 euros fixé sur le prix net, donc avec les taxes. Et signe que l'offre Tesla a bien été étudiée de manière approfondie, un encadré précise que les propriétaires de Model S réclamant le bonus doivent bien montrer qu'ils n'ont pas pris le "pack confort". Ce dernier, fait en effet grimper la facture de 13.101 euros. La Model S affiche dans ce cas un prix final de 83.1000 euros, soit 69.832 hors-taxe. 

Tesla volontairement exclue par l'Allemagne?

Derrière ces calculs d'apothicaires, Tesla soupçonne plutôt une question de guerre commerciale. Alors que Tesla s'impose sur le créneau des berlines de luxe, en particulier en Europe où les marques allemandes dominent historiquement, la décision allemande passe ainsi pour une sanction ciblée afin de protéger les entreprises nationales bousculées du trublion américain.

Le constructeur californien reproche à l'Allemagne d'avoir volontairement fixé ce prix pour exclure la marque du dispositif d'incitations. "En conséquence, Tesla avait prévu de déposer un recours auprès de la Commission européenne", explique le porte-parole de la marque. Il ajoute que Tesla et le gouvernement s'étaient finalement entendus pour qu'une version de base soit proposée et éligible au bonus, et que les clients pourraient ensuite agrémenter des options souhaitées. Et donc faire grimper le prix.

Tesla a fait appel de la décision qui concerne les véhicules achetés avant le 6 mars dernier et indique que l'entreprise couvrira le coût à rembourser pour ses clients en attendant que le problème soit résolu.

L'été dernier, à la suite d'un sommet de crise afin de tirer les leçons du dieselgate, les constructeurs allemands s'étaient entendus avec les autorités pour proposer davantage d'incitations à l'achat de véhicules "propres", électrique et hybrides rechargeables en particulier. L'américain Ford, qui dispose d'un site de production à Cologne, avait aussi proposé sa propre "prime à la casse" comme d'autres marques étrangères par la suite.

Julien Bonnet