BFM Business

Tesla reste (de loin) le champion du monde des ventes de voitures électriques

La Tesla Model 3 a fait décoller les ventes de la marque américaine dans le monde.

La Tesla Model 3 a fait décoller les ventes de la marque américaine dans le monde. - Tesla

Avec près de 180.000 véhicules 100% électriques livrés sur les six premiers mois de l'année, les ventes mondiales de Tesla dépassent celles cumulées de Renault-Nissan, Volkswagen et du chinois BYD.

Numéro un mondial de la voiture électrique l'an dernier, Tesla reste loin devant ses principaux concurrents en 2020. Au premier semestre, la marque américaine a vendu 179.050 véhicules. C'est davantage que ses trois plus importants concurrents dans la voiture "zéro émission", souligne un article du site spécialisé Electrek.

Plus de ventes que ses trois principaux concurrents

Les ventes cumulées de voitures 100% électriques Renault-Nissan (65.521 unités), de Volkswagen (64.542) et du chinois BYD (46.554) ne dépassent en effet pas celles de Tesla, d'après des données compilées par le blog EV-Sales.

Même en ajoutant les voitures hybrides rechargeables, Tesla reste leader mondial des voitures "électrifiées", capables de rouler longtemps sans utiliser de carburant. Seule différence, Volkswagen double alors Renault-Nissan et se hisse à la deuxième place, avec 124.018 modèles vendus sur les six premiers mois de l'année.

Les raisons d'un succès

Plusieurs raisons expliquent ce succès. Tout d'abord, Tesla est la seule marque du classement à ne produire que des voitures 100% électriques et depuis maintenant plus de dix ans, avec le premier Roadster commercialisé entre 2008 et 2012.

Les autres constructeurs ont lancé leur diversification vers ce type de motorisation plus récemment et, surtout, continuent de produire principalement des voitures thermiques.

Renault-Nissan, deuxième dans l'électrique, a par exemple vendu un peu plus de 3 millions de véhicules au premier semestre (1,26 million pour Renault, 1,81 million pour Nissan). Le 100% électrique représente donc moins de 2,2% du total. Si l'alliance Renault-Nissan avait vendu autant de voitures zéro émission que Tesla au premier semestre (avec un total de production inchangé), ce taux grimperait à seulement 5,8%.

Dans le contexte de crise sanitaire, qui a profondément bouleversé les principaux constructeurs mondiaux, Tesla a aussi réussi à maintenir un certain niveau de production. Elon Musk, son fantasque patron, a milité pour rouvrir son usine californienne, alors que l'Etat était encore en confinement.

En France, pendant le confinement mis en place le 17 mars, la marque a par exemple poursuivi ses livraisons de véhicules en mettant en place un protocole sanitaire spécifique dès la mi-mars.

Tesla bientôt rattrapé par ses concurrents?

La crise sanitaire a également bouleversé le lancement de certains véhicules électriques de grandes marques. On peut notamment citer la Volkswagen ID3, attendue pour septembre. Son ambition: faire aussi bien que la Golf mais en version zéro émission. Elle incarne aussi le renouveau de Volskwagen après l'épisode du Dieselgate.

Mais la concurrence viendra aussi de son propre pays, les Etats-Unis. Ford doit ainsi lancer sa Mustang Mach-E, un SUV 100% électrique reprenant les codes de son mythique coupé.

Des lancements qui pourraient changer la donne dans ce classement des ventes électriques mais probablement pas avant l'année prochaine. De son côté, Tesla prévoit toujours de produire 500.000 véhicules sur l'ensemble de 2020.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto