BFM Business

Ford convertit sa Mustang en SUV électrique

L’esprit d’une Mustang, une motorisation zéro émission et un gros pari stratégique: le Mustang Mach-E inaugure la nouvelle stratégie électrique de Ford.

Un gros coup stratégique, voilà comment résumer la présentation ce matin du Mustang Mach-E par Ford. Si l'on oublie l'éphémère Focus électrique, c'est le premier modèle 100% zéro émission du constructeur américain. Ce projet mené secrètement pendant plus de quatre ans doit permettre à Ford de survivre dans un monde où l’électrique est devenu la clé pour respecter des normes anti-CO2 de plus en plus drastiques. Si la Mustang thermique ne disparaît bien entendu pas, ce SUV se veut ainsi davantage adapté à une certaine idée du monde moderne.

Le Mustang Mach-E ne porte pas de badge Ford, uniquement des badges Mustang pour l'inscrire dans la tradition, dans l'esprit de l'icone américaine.
Le Mustang Mach-E ne porte pas de badge Ford, uniquement des badges Mustang pour l'inscrire dans la tradition, dans l'esprit de l'icone américaine. © Ford

Comme une Mustang coupé haute sur pattes

Ford a donc déployé de gros moyens en convoquant son mythe, la Mustang, pour faire accepter aux futurs clients que le temps des V8 est peut-être en train de s’achever. Pour les rassurer, Ford promet donc avant tout un véhicule tourné vers le plaisir de conduite. Vu la configuration intrinsèque de l’électrique, avec une puissance disponible immédiatement, la promesse pourrait bien être tenue.

Côté look, le Mustang Mach-E mélange l’esthétique de la pony-car, le gabarit d’un SUV, tout en ayant un faux-air de "fastback", soit la ligne de coupé de la Mustang. Si ce modèle se veut clairement familial, le Mustang Mach-E reste cependant plus petit que la muscle-car: 4,71 mètres de long pour le SUV, contre 4,85 pour le coupé. Le Mustang Mach-E veut toutefois rester relativement proche du sol, avec seulement 1,60 mètre de haut. L’empattement de 3 mètres est conforme au canon du marché. Le Mustang Mach-E dispose de la plateforme C2 du Kuga, adaptée ici pour accueillir un groupe motopropulseur électrique.

Le coffre à l'avant offre une contenance de 100 litres, à l'arrière, le coffre peut accueillir 402 litres.
Le coffre à l'avant offre une contenance de 100 litres, à l'arrière, le coffre peut accueillir 402 litres. © Ford

Des batteries de 75 ou 99kWh, jusqu’à 380 chevaux

Le SUV constituera à terme une gamme de six véhicules, avec des puissances et autonomies différentes. Deux niveaux de batteries seront disponibles, déclinées chacune en propulsion (un moteur électrique installé à l’arrière) ou en 4 roues motrices (avec deux moteurs).

Une version 75 kWh offrira une autonomie de 450 kilomètres, avec une puissance équivalente à 258 chevaux. Une deuxième version 99 kWh proposera une autonomie de 600 kilomètres. Dans cette configuration de batterie, avec quatre roues motrices, le Mustang Mach-E offrira près de 380 chevaux.

Avec 4,71 mètres de long, le Mustang Mach-E est plus petit que la Mustang en longueur.
Avec 4,71 mètres de long, le Mustang Mach-E est plus petit que la Mustang en longueur. © Ford

En propulsion, les versions du SUV disposant de la batterie la plus puissante affichent un couple de 415Nm, ce qui promet de belles accélérations. Ford ne donne pas encore de spécifications précises mais annonce un 0 à 100 abattu en moins de 8 secondes, voire en moins de 5 secondes pour les versions les plus dynamiques à quatre roues motrices. Une version sportive doit être disponible ultérieurement. Au lancement fin 2020, Ford commercialisera d’abord une "First Edition".

Jusqu’à 600 kg de batterie

Ford n’a pas encore révélé les données précises concernant la recharge de la batterie. Le constructeur américain laisse juste entendre qu’elle pourra supporter jusqu’à 150 kW en recharge, et retrouver 93 kilomètres d’autonomie en 10 minutes sur les bornes de recharge rapide Ionity. Ford est en effet membre du consortium des superchargeurs allemands. C’est le Coréen LG qui fournit lui les batteries à Ford. Selon les versions, le Mustang Mach-E pèse entre 1,993 et 2,218 tonnes. Dans la version à 99kwH, le SUV embarque presque 600 kg de batterie.

Petit point de détail : le conducteur pourra aussi taper un code secret directement sur le montant de la portière pour déverrouiller le véhicule. Comme il déverrouillerait son téléphone.
Petit point de détail : le conducteur pourra aussi taper un code secret directement sur le montant de la portière pour déverrouiller le véhicule. Comme il déverrouillerait son téléphone. © Ford

Des réservations ouvertes dès ce lundi, une arrivée fin 2020 chez les clients

Dans l’habitacle, Ford semble s’être inspiré d’une autre marque américaine. Au centre de la planche de bord, se trouve un grand écran vertical de 15,5 pouces. Derrière le volant se niche un écran de 10 pouces, le reste de la planche de bord se veut très épuré. Ford promet des mises à jour "over the air" (pas besoin de se rendre en concession), mais aussi une ouverture possible avec un smartphone.

La planche de bord du nouveau SUV.
La planche de bord du nouveau SUV. © Ford

Les réservations via internet ouvrent dès ce lundi, mais les futurs clients devront patienter avant de recevoir leur SUV. Les premières livraisons n’interviendront que fin 2020, fin 2021 même pour la version sportive.

En France, le Ford Mustang Mach-E sera disponible à partir de 48.990 euros, hors bonus. La version First Edition, dotée des 4 roues motrices et de la batterie 99kWh, sera elle accessible à partir de 69.500 euros.

Pauline Ducamp, avec Chloé Baïze