BFM Auto

Quand un dragueur "emprunte" les clés d’une Ferrari à un voiturier

Une Ferrari 458 Italia Spider jaune comme celle-ci a été confié par erreur à une autre personne que son propriétaire.

Une Ferrari 458 Italia Spider jaune comme celle-ci a été confié par erreur à une autre personne que son propriétaire. - Wikimedia commons

En Floride, le propriétaire d'une Ferrari 458 Spider a porté plainte contre un hôtel et son service de voituriers. L’été dernier, son bolide avait été confié par erreur à un homme souhaitant visiblement impressionner une jeune femme.

Besoin d'une voiture de luxe pour séduire l'élu(e) de votre cœur? S'il est recommandé de s'adresser à des loueurs spécialisés, certains n'hésitent pas à "emprunter" un véhicule d'exception à son propriétaire.. et sans trop leur demander la permission.

Un voiturier un peu débordé

C'est le cas d'un Américain de près de 30 ans, comme le raconte Autoblog. En juillet dernier vers minuit, l'homme se rend devant un complexe hôtelier prestigieux situé dans la ville de Tempa, en Floride. Accompagné d'une jeune femme qu'il vient de rencontrer, il se présente à un voiturier et réclame les clés d'une Ferrari. Le rapport de police le décrit comme "impatient" et visiblement pressé de récupérer ses clés. Pour donner confiance au voiturier, l'homme aurait précisé que le ticket remis lorsqu'il avait déposé sa Ferrari était resté dans la voiture.

Mais une fois installée dans la 458 Spider, d'une valeur estimée à 300.000 dollars (242.000 euros), le couple reste assis un long moment sans redonner de nouvelle au voiturier. Ce dernier, un peu débordé, fait alors une croix sur son pourboire et ne prête plus vraiment attention à ces clients. Quelques instants plus tard, la Ferrari est déjà repartie. 

Une conduite suspecte

Mais la petite balade s'interrompt rapidement. Un véhicule de police repère que le bolide roule de nuit avec ses phares arrière éteints et avec un conducteur ayant visiblement des difficultés à conduire la supercar. Une fois arreté, l'homme au volant explique qu'il a emprunté la voiture de son père et qu'il pensait avoir réparé ses phares défectueux. Mais 2 grammes de cocaïne sur la console centrale poussent les policiers à arrêter le couple. Interrogé, l'homme explique qu'il n'a "techniquement" pas volé la voiture, le voiturier lui ayant remis les clés, et qu'il comptait la rendre après quelques heures de conduite.

Le propriétaire de la Ferrari n'a en tout cas pas vraiment apprécié cet emprunt momentané et a décidé de poursuivre l'hôtel et son prestataire de gestion du parking pour négligence grave. Il explique avoir notamment dépensé des sommes importantes pour faire inspecter son véhicule, dont la valeur aurait diminuée suite à cette drôle d'histoire.

Julien Bonnet