BFM Auto

PSA met des pompes à chaleur dans ses voitures

Le constructeur français a choisi ce nouveau système de chauffage pour ses futurs véhicules électriques afin de préserver l'autonomie de sa batterie.

Le constructeur français a choisi ce nouveau système de chauffage pour ses futurs véhicules électriques afin de préserver l'autonomie de sa batterie. - PSA

Le groupe français travaille actuellement sur le développement d’une chaine de traction hybride rechargeable et tout électrique. Deux innovations technologiques ont retenu notre attention : une pompe à chaleur et un système de freinage innovant.

Une pompe à chaleur plutôt qu’un système de chauffage conventionnel qui pèse sur la batterie, c’est le choix fait par PSA pour ses futurs véhicules électriques. "Technologiquement, le système fonctionne de la même manière qu’une pompe à chaleur pour l’habitat, par des échanges d’air, explique un ingénieur de PSA. Nous avons surtout travaillé afin que cette pompe à chaleur soit adaptée aux températures du continent européen, en moyenne de 30 degrés à moins trente degrés, car en général les pompes à chaleur ne supportent souvent pas de grandes variations de températures". 

50 kilomètres d'autonomie gagnés

PSA n’est pas le premier constructeur à utiliser ce système, très intéressant sur les véhicules électriques. Il ne pèse pas sur la batterie en récupérant finement la chaleur générée par exemple par le moteur électrique ou du froid venue du système de refroidissement de la batterie. PSA évoque un gain d’autonomie de 50km juste grâce à la pompe, sur une autonomie annoncée pour les futurs véhicules électriques de 390 à 450km.

Fini le freinage classique

Autre petite innovation technologique présentée par PSA, le système de freinage de sa nouvelle chaine de traction hybride rechargeable. C’est en effet un système de freinage récupératif.

"La modulation de la résistance électrique des moteurs permet de freiner 95% du temps. Le freinage d’urgence est assuré lui par le système classique hydraulique, explique Gilles Le Borgne, directeur de la recherche et du développement du groupe PSA. Cela permet une économie d’usure des disques et des plaquettes, et une production réduite de particules fines".

Hybride rechargeable et électrique

Très performant sur les motorisations thermiques et pionnier de l’hybride diesel, PSA met désormais la gomme sur l’hybride rechargeable et l’électrique. Le groupe français travaille actuellement avec son partenaire chinois DongFeng sur ces nouvelles chaines de traction à énergies alternatives, qui seront couplées à la plateforme EMP2 (moyens et grands véhicules) et à la nouvelle plateforme modulaire CMP, pour de plus petits modèles. Le premier modèle hybride rechargeable sera lancée dans la marque DS en 2019. La même année sera commercialisée une petite électrique.

P. Ducamp