BFM Business

Sécurité routière: 9 Français sur 10 consommeront de l’alcool le 31 décembre

A la veille du week-end du réveillon, les associations Prévention Routière et Attitude Prévention rappellent que 9 Français sur 10 consommeront de l’alcool lors de la soirée du Réveillon.

Le passage à la nouvelle année rime souvent avec soirée arrosée. Or, à la veille du réveillon du 31 décembre, et d’un long week-end de 3 jours, les associations Prévention Routière et Attitude Prévention publient une étude sur la consommation d’alcool des Français au réveillon afin de prévenir le risque alcool et conduite*.

9 Français sur 10 consommeront de l’alcool le soir du réveillon, avec une consommation moyenne de 4 verres, selon les personnes interrogées, soit autant que l'année dernière. "La limite légale autorisée est de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang, soit 2 verres, rappelle Anne Lavaud, déléguée générale de l’association Prévention Routière. Or, avec 4 verres, cette limite est dépassée".

Encore trop de solutions approximatives

Anne Lavaud rappelle en outre que ces 2 verres valent si on prend des "doses bar", soit les quantités servies dans les établissements (bars et restaurants): 25 cl de bière, 10 cl de vin ou 3 cl de liqueur. A domicile, les quantités sont souvent bien supérieures, et le repère des 2 verres pas forcément opérants.

Or l’association note que seulement 41% des personnes interrogées ont prévu une solution pour ne pas avoir à reprendre le volant. Et 36% choisissent des solutions jugées "peu fiables", voire qui peuvent s'avérer dangereuses.

"Manger des bonbons à la menthe, boire un litre de café, ou beaucoup d’eau, prendre uniquement les petites routes, ou rouler plus doucement, toutes ces solutions sont de fausses recettes trop souvent répandues, soutient Anne Lavaud. Un certain nombre de personnes interrogées expliquent aussi qu’elles attendent avant de reprendre le volant. Mais selon la corpulence, le temps d’élimination de l’alcool varie. Les gens ne savent pas ce qu’ils attendent, combien de temps attendre, pourquoi attendre".

Point positif de cette étude: par rapport à 2014 (64%), beaucoup plus de personnes interrogées (71%) mettent en place des solutions pour ne pas avoir à prendre le volant.

Les bons conseils

"Pour soi-même, mais aussi pour les autres, il faut s’organiser avant le soir du Réveillon: proposer un hébergement sur place, rassurer les invités sur le fait qu’ils peuvent rester dormir, poursuit Anne Lavaud. Parmi les bonnes solutions, désigner un Sam, une personne qui ne boit pas, ou alors faire appel à un professionnel: taxi, VTC, profiter des transports en commun ouverts toute la nuit et gratuits dans de nombreuses villes".

Les associations Prévention Routière et Attitude Prévention rassemblent un certain nombre de conseils sur son site monmodedemploi.fr.

Rentrer à vélo quand on a trop bu peut aussi être dangereux. Par ailleurs, en cas de contrôle, s’il ne perdra pas de points, le cycliste peut être verbalisé, à hauteur de 135 euros pour conduite en état d’ivresse. L’utilisation d’un éthylotest peut permettre de connaitre exactement son taux d’alcoolémie et donc de ne pas repartir en s’en sentant capable, mais en ayant dépassé la limite. 30% des accidents mortels impliquent des conducteurs alcoolisés.

*Enquête des associations Prévention Routière et Attitude Prévention réalisée en ligne par Moaï, du 17 au 22 novembre 2017, auprès de 1 001 individus constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

dossier :

Joyeuses fêtes

Pauline Ducamp