BFM Business

CARTE - Dans quelle région conduit-on sous l'emprise de l'alcool?

Image d'illustration - Un contrôle de dépistage de l'alcoolémie dans les rues de Paris.

Image d'illustration - Un contrôle de dépistage de l'alcoolémie dans les rues de Paris. - Jean Ayissi - AFP

Alors que les fêtes de fin d’année approchent, les associations Prévention Routière et Attitude Prévention dévoilent une étude sur l’alcool et la conduite. Un Français sur trois reconnait avoir déjà pris le volant en sachant qu'il dépassait la limite autorisée.

"Après 2 verres, tout s’accélère", le slogan date d’il y a quelques années et pourtant, seuls 4 Français sur 10 savent que le taux maximal d’alcool autorisé au volant pour conduire est de 0,5 gramme par litre de sang. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée pour les associations Prévention Routière et Attitude Prévention, sur les Français et l’alcool au volant. Plus alarmant, à la question: "Vous est-il déjà arrivé de conduire en pensant que votre taux d’alcoolémie dépassait la limite légale?", un tiers des Français répond "oui". Or, l’alcool est aujourd’hui la première cause de mortalité sur les routes françaises.

Dans le sud-est et le grand sud-ouest

C’est en Auvergne Rhône-Alpes que les automobilistes prennent le plus le volant en se pensant alcoolisé: ils sont en effet 42,8% à prendre le volant malgré tout. "84% des habitants d’Auvergne Rhône-Alpes redoutent un accident provoqué par un conducteur alcoolisé, notamment les nuits de week-end (86% au niveau national)", souligne paradoxalement l’étude des deux associations.

Les régions plus rurales, ou celles où les transports en commun sont les moins développés, sont les plus concernées par ce phénomène. 36% des conducteurs de Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, ou 34,7% des résidents d’Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes ont déjà pris le volant alcoolisé. Ils ne sont en revanche que 26,1% en Ile-de-France. Exception faite à la règle: la Corse, avec 27% des conducteurs qui reconnaissent rentrer avec un taux d'alcoolémie supérieur à la limité légale. Les conducteurs du nord, du centre, du nord-est et de Bretagne sont parmi ceux qui reprennent le moins le volant après une soirée arrosée.

Campagne de prévention ce week-end

Les associations Prévention Routière et Attitude Prévention mènent actuellement une campagne de prévention, baptisée "#BienRentré, mode d’emploi", pour inciter les Français à prévoir une solution pour ne pas reprendre le volant en cas d’alcoolémie trop élevée. Des actions sur le terrain seront organisées partout en France ce week-end. En région Auvergne Rhône-Alpes, 40% des conducteurs essaient de réduire leur alcoolémie pour ne pas conduire avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite autorisée. Cette solution jugée la moins efficace par les deux associations est au total privilégiée dans 7 régions sur 13.

Pauline Ducamp et Emeline Gaube