BFM Auto

Comment éviter les litiges lors de la restitution d’un véhicule de location

Si l’ambiance est relativement bonne lors de la prise en charge d’un véhicule de location, le ton peut parfois monter lors de la restitution de celui-ci. Pour éviter tout conflit, il est nécessaire de prendre quelques précautions avant de prendre possession du véhicule.

La bonne attitude à adopter avant de louer le véhicule 

Vous avez trouvé le véhicule de location de vos rêves? C’est très bien, mais ce n’est pas une raison pour précipiter les choses. Avant de vous asseoir derrière le volant, n’oubliez pas de procéder à quelques vérifications.

Prenez quelques minutes pour faire le tour du véhicule et pour ouvrir le capot. Si vous remarquez la moindre anomalie, signalez-la dans le document que vous ferez signer au propriétaire en même temps que le contrat de location. Le propriétaire qui vous loue votre véhicule a lui aussi une obligation: celle de vous offrir un véhicule en parfait état, autant sur le plan de la mécanique que sur le plan de la carrosserie. Si cette promesse n’est pas respectée, vous avez tout intérêt de chercher un autre véhicule.

Une restitution sans encombre

Il n’y a pas de secret. Pour échapper à de longues discussions stériles au cours desquelles vous camperez chacun sur votre position, il faut faire preuve de bonne volonté.

Commencez par réaliser l’entretien classique avant de rendre le véhicule: nettoyage de l’habitacle, vérification des différents niveaux. Tant que vous y êtes, n’oubliez pas de faire le plein.

Si vous avez commis une infraction, informez le propriétaire pour lui éviter la (mauvaise) surprise de recevoir une amende qui n’est pas la sienne.

Rendez "votre" véhicule à son propriétaire à l’heure convenue, ou du moins prévenez-le si vous savez que vous aurez un peu de retard. S’il est sympa, il fera probablement preuve d’un peu de souplesse et ne vous facturera pas les "heures supplémentaires".

Antoine Lepeu