BFM Auto

Téléphone en voiture: ce qu'il est vraiment interdit de faire

-

- - Spencer Platt - AFP

Neuf Français sur dix utilisent leur smartphone au volant de la même manière que sur leur canapé. S’il est formellement interdit de tenir en main son téléphone en voiture, passer un appel ou l’utiliser comme GPS est autorisé. Petit point sur une réglementation en pleine évolution.

Depuis 2003 en France, "l’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit", précise le Code de la Route. Cependant, après observation de plus de 20.000 voitures, une étude de la Prévention Routière montre que neuf Français sur dix utilisent leur smartphone au volant, de l’appel passé appareil en main à la consultation de SMS. L’utilisation du téléphone comme GPS ou celui des kits main-libre sont eux autorisés. Quelle législation s’applique au téléphone dans l’habitacle?

Téléphoner, mobile en main: 135 euros

La règle est simple: le conducteur ne doit sous aucun prétexte prendre en main son téléphone lorsqu’il conduit, pour passer un appel comme pour jeter un coup d’œil à un sms ou à tout autre chose, selon l’article du Code de la Route R412-6-1.

Le contrevenant s’expose alors à une amende de 135 euros et à un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Selon Le Parisien, 318.000 conducteurs ont été verbalisés en 2015 pour l’usage du téléphone en main au volant, et les sanctions pourraient devenir plus sévères dans les prochains mois.

Le kit main-libre, oui, les écouteurs, non

Pour passer un appel depuis son habitacle, la seule solution reste le kit main-libre. Attention, il ne s’agit pas des petits écouteurs (blancs entre autres) fournis avec le smartphone, même si vous ne portez qu’une des deux oreillettes. Casques comme oreillettes Bluetooth ou oreillettes sont ainsi interdites depuis 2015.

Si vous téléphonez en conduisant, écouteurs dans les oreillettes, la sanction sera la même: une amende de 135 euros et un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Les seuls kits main-libre autorisés sont ceux qui ne demandent pas d’oreillette, ni de casque, comme le système intégré au dispositif d’infotainment du véhicule, par exemple un petit boitier type Parrot avec micro et haut-parleur intégré ou encore un GPS, autant de dispositif auxquels le téléphone est connecté en Bluetooth.

"Il ne faut pas toucher à son téléphone quand on est au volant, nous expliquait il y a quelques mois Nathalie Irisson, secrétaire générale d’Attitude Prévention. Et passer d’office en mode avion par exemple pour éviter toute perturbation (une simple alerte SMS peut détourner l’attention). Il est également de la responsabilité de l’émetteur de l’appel d'y mettre fin dès qu’il sait que son interlocuteur est au volant".

Le téléphone comme GPS: oui, mais attention

Waze et autres assistants à la conduite ont remis sur le devant de la scène le smartphone au volant: le téléphone fait désormais office de GPS. "Ces aides à la conduite sur smartphone ne sont pas interdites, mais il faut être prudent, précise Christophe Ramond, directeur des études et recherches à la Prévention routière. Planifiez le trajet du GPS avant de partir, pour ne pas avoir à manipuler le téléphone une fois au volant".

La Prévention Routière se montre également prudente quant au signalement d'incidents rencontrés sur la route par les applications. Ils ne sont pas interdits, mais les conducteurs doivent se montrer prudents car ces signalements ont justement lieu dans des zones à risque.

Le "mode voiture", une alternative

"Auparavant, on conseillait d’éteindre son téléphone en conduisant. Plus personne aujourd’hui n’est prêt à suivre ce conseil. Il faut donc s’adapter au phénomène, constate Christophe Ramond. Le premier conseil à donner est donc d’utiliser un kit main-libre, pour ne pas manipuler son mobile, et d’apprendre à se restreindre. Le conducteur peut par exemple utiliser le mode voiture qu’on retrouve sur différents modèles, comme le mode avion".

L’association Prévention Routière conseille ainsi l’utilisation d’application comme OneTap ou Mode conduite, une application lancée par la Sécurité Routière, qui filtre appels et sms, informant vos correspondants que vous êtes indisponibles et évitant les sonneries intempestives. Et donc la déconcentration du conducteur.

Pauline Ducamp