BFM Auto

FICHE PRATIQUE – Ces petites astuces pour acheter sa première voiture de collection

Acheter sa première voiture de collection reste un moment magique, mais qui peut aussi être très stressant. Voici quelques conseils pour se lancer.

Elles se nomment Renault Twingo 1ère génération, Ferrari 250 GTO, Porsche 911 Turbo ou encore Peugeot 403. Elles vous font rêver, au point de franchir le cap: vous voulez acquérir votre voiture préférée, qu’elle soit officiellement une voiture de collection (âgée de plus de 30 ans) ou une youngtimer (une récente ancienne des années 80/90, comme la Citroën BX GTI ci-dessus). Avant de signer un (souvent gros) chèque de banque, voici quelques conseils pour que le rêve ne tourne pas au cauchemar.

Acheter une voiture avant de faire un placement

"Acheter une voiture de collection doit rester avant tout un achat passionnel", affirme Oliver Camelin, expert automobile chez RM Sotheby’s. "Même si ce marché est très porteur, la question de l’investissement doit venir en second." "Acheter une voiture avant d’acheter un prix", résume Pierre Novikoff, directeur adjoint chez Artcurial Motorcars. 

Choisir un coup de cœur ne veut cependant pas dire acheter n’importe quoi à n’importe quel prix. Il faut prendre en compte le coût d’une éventuelle restauration, l’entretien et les différents frais (par exemple la TVA à ajouter au prix sous le marteau, dans une vente aux enchères). "Il ne faut pas acheter une Twingo à 5.000 euros, avec 15 à 20.000 euros de réparation. Elle ne se revendra pas aussi cher", explique Oliver Camelin.

"En respectant cette règle d'or, acheter ce qu'on aime, cela permet même en cas d'ennuis avec la voiture, d'être toujours récompensé car on l'aime malgré tout", confie François Melcion, directeur du salon Rétromobile.

Prendre son temps

Pas familier de l’automobile de collection ou de l’automobile en général? Prenez votre temps! Sites spécialisés sur internet, club de passionnés, livres de collection, bien se renseigner sur l’histoire, les versions, mais aussi les défauts du modèle convoité, permet d’effectuer une première sélection. Et d’avoir quelques outils en main pour éviter l’arnaque. "Au salon Rétromobile, l'ensemble des clubs sont présents, comme les assureurs, les vendeurs de pièces", souligne François Melcion. "Ils peuvent aider dans les démarches et fournir de nombreux conseils."

Quelle utilisation?

C’est l’une des questions principales: la voiture de vos rêves est-elle destinée à un usage quotidien, ou bien à de jolis balades le week-end? Dans ce dernier cas, un cabriolet ou un coupé peut être une bonne solution, une voiture plaisir.

  • "Pour découvrir la voiture de collection, je conseille plutôt de choisir une petite voiture populaire des années 60 par exemple qu’une youngtimer", précise Maxime Lépissier, expert automobile de la maison Leclère Motorcars, qui organise notamment la vente du Conservatoire Citroen le 10 décembre. "Conduire une youngtimer comme une Peugeot 205 GTI est très sympa, mais c’est comme conduire une voiture moderne. Alors que dans une Peugeot 203, on découvre mieux le plaisir de la Voiture de collection, on s’amuse beaucoup plus, à faire par exemple les niveaux avant de la sortir du garage".
Bien vérifier l'état du véhicule, comme l'essayer, est une étape importante de l'achat. Ici, l'intérieur d'une berline Citroën Xantia mise aux enchères le 10 décembre lors de la vente Citroën.
Bien vérifier l'état du véhicule, comme l'essayer, est une étape importante de l'achat. Ici, l'intérieur d'une berline Citroën Xantia mise aux enchères le 10 décembre lors de la vente Citroën. © Citroën

Quel état?

"Pour un premier achat, il faut faire simple, une voiture sans gros défaut de structure, qui n’a pas eu d’accident, et qui n’est pas trop complexe côté mécanique", conseille Pierre Novikoff. "Privilégiez la fiabilité et demandez-vous si vous avez le sens de la mécanique, si la voiture dormira dans un garage fermé ou pas. Il faut également se souvenir que plus une voiture est haut de gamme, plus elle sera onéreuse à l’entretien".

La mode en ce moment est à l’état d’origine. Une voiture avec quelques défauts de rouille non néfastes pour la sécurité donneront plus de cachet à votre acquisition. Par ailleurs, une voiture déjà restaurée coûtera forcément plus cher à l’achat. Mieux veut également une voiture qui a connu peu de propriétaires, l’historique n’en sera que plus facile à retracer.

  • Quels documents demander?

Carte grise bien évidement, mais aussi le carnet d’entretien, avec les différentes factures, sont deux indispensables. Les experts automobiles conseillent également d’effectuer le contrôle technique avec le propriétaire du véhicule si possible.

Par ailleurs, une voiture de plus de 30 ans ne dispose pas forcément d'une carte de grise de collection. Elle y est cependant éligible. Une attestation de la Fédération Française des Véhicules d'Epoque est alors nécessaire pour obtenir le sésame.

Pauline Ducamp